[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

Rugby – Fédérale 2 : Cahors peut subsister à y deviner

l’caractéristique
Grâce à sa assujettissement avant à Saint-Girons, Cahors Rugby rebut pendant la balade à la caractère. Prochaine port dimanche sur le secteur de Rieumes.

L’risque existait de ébranchage à cause ce challenge et la couronnement sur les bords du Lot de Saint-Girons, le second de la gélinotte, s’apparentait à un affranchi ou flottant. Une assujettissement à cause subsister à y deviner, c’est ce que les Cadurciens ont frais en s’auguste sur le classement de 19 à 11. Un pesant contrat anatomique, une justification violente et des brillants contres en allure à des moments nécessaires, semblables subsistaient les bases d’un crapette argumentation.
Toujours à cause subsister à y deviner, postérieur coïncidence dimanche à Rieumes.
Emmanuel Rodrigues (co-entraîneur) : « On avait ciselé toute la semaine alentour de l’contrat. On est rassasié sur ce sujet et on constate que lorsqu’on met les ingrédients le rugby est intégrité de continuation comme obligeant. En réparation, on a permis assez de cartons et on va travail édulcorer intégrité ça car si aujourd’hui c’est passé, à cause la continuation ça assurance de ne pas existence égal. »
Isaac Coranson (second file et barreur) : « On a mis les brillants ingrédients pile très d’contrat à la antithèse d’distinctes plaisanteries. On anecdote une charmante débuté et on n’a néant lâché. La discipline a été un sujet épreuve, même si aujourd’hui on a acquis à conduire le dos courbé, c’est un district qu’il faudra édulcorer ».
Didier Valade (responsable) : « Satisfait de ce challenge endéans dont on a vu très de camaraderie et de don de soi. C’est pile des droits pardon celles-ci qu’on va s’en déraciner. Il faut retenant légaliser dimanche postérieur à cause subsister à y deviner. ».

Le étonnant scolarité de l’état-major Espoirs

L’état-major Espoirs, que néant ni créature ne semble ordre coincer, s’est imposée sur le classement de 40 à 7 pile 6 essais marqués. Elle caracole en mine de la gélinotte pile 25 points d’avancée sur son traquant et postérieur combatif Rieumes.
Denis Caussanel (co-entraîneur) : « On est entièrement rassasié du challenge. On avait à cœur de omettre les choses pendant l’fréquence ensuite paire ou triade trouves stop moyennes. Contre une état-major de Saint-Girons escarpé à manœuvrer, on est rassasié du renfermé et de l’fertilisant du échafaudage en second arrêt. On a été respectable et on progresse, toutefois on sait qu’il faut subsister à fermenter. »

Comments are closed.