Sens excommunication de la moue : le soubassement de paire élus municipaux quillanais

Lors de la accession ouverte, les habitants de Ginoles ont accueilli le soubassement de Stéphane Peille, organisateur de queue de l’inimitié au lolo du discours communal. « Je vous invite à venir au conseil municipal du 27 mars « , a lancé Stéphane Peille. Rappelant les « flops  » de la commune Quillanaise, l’élu de l’inimitié a annoncé « la mobilisation des parents d’élèves, du conseil départemental et du conseil régional « , préalablement d’apprendre que son troupe votera moyennant le 27 germinal. Autre soubassement celui-ci de Jacques Simon, archaïque 1er assesseur de la grand nombre. « J’ai été débarqué manu militari. Aujourd’hui, je suis un électron libre. J’ai une parole et je la donne : cet arrêté, c’est un projet porté par un seul homme pour ne pas dire un homme seul… Je serai à vos côtés « , a donné l’élu quillanais qui ne croit pas en une pacte.

Comments are closed.