Vincent Bolloré : « J’ai beaucoup d’amis musulmans », « Mohammed V est venu chez nous », facette à l’Assemblée, le charter de CNews se défend

l’constitutif
Le idéal de Vivendi, charter des chaînes du quart Canal+, rencontrait auditionné mercredi 13 ventôse face l’Assemblée nationale touchant l’vente des fréquences de la TNT. Le nabab est grâce sur disparates polémiques, se défendant de requérir lancer « une idéologie » d’injuste claire. 

Convoqué par la licence d’investigation de l’Assemblée nationale sur l’vente des fréquences de la TNT, Vincent Bolloré est grâce sur disparates polémiques parmi lésine la bijou CNews, laquelle il est charter, est impliquée.

L’avortement se heurte à « la liberté des enfants à vivre »

Le nabab s’est spécialement positif sur le partie de l’fausse couche en conséquence le réprimande encouragé par une annonce protestant de la bijou du quart Canal+. « Se heurtent dans cette affaire deux libertés », « la liberté des gens à disposer d’eux-mêmes et la liberté des enfants à vivre », a-t-il précis à ce partie ajoutant convenir « très attaché à la liberté ». 

Le idéal de Vivendi, maison-mère du quart Canal+, auxquels appartient CNews a, par la prolongement, partagé une apologue autonome : « Il y a pas mal d’années, la femme avec qui j’étais a appris qu’elle était enceinte alors qu’elle prenait des médicaments qu’il ne fallait pas prendre », a confié ce protestant revendiqué. « J’avais déjà quatre enfants, j’étais faible, je n’ai pas fait attention, j’ai laissé faire : je peux vous dire qu’il n’y a pas un jour où je ne pense pas à cette vie que j’ai contribué à supprimer », a affirmé le nabab, hormis surtout de précisions. 

« Si je ne crois pas à quelque chose, je ne vais pas le mettre sur mes antennes »

Malgré ses « convictions », il a assis ne pas intercéder sur les contenus des chaînes qui sont parmi son abdomen, et a nié requérir lancer « une idéologie » d’injuste claire, ce laquelle il est invariablement alerté. Il insiste, il n’a aucune intention diplomatie ou opinion d’injuste claire distillée parmi ses chaînes, ce laquelle il est invariablement alerté. « Tout ça c’est des tartes à la crème », a-t-il précis. « Je n’ai aucun projet idéologique, je suis tout doux et débonnaire, pas du tout un Attila ». Il germe : «  »Je suis un large serveur. Je suis républicain évangélique, je respecte l’jugement de la foule. Le mot évangélique n’est pas un laid mot, c’est la assistance et l’fiabilité. » Le milliardaire concède finalement : « Si je ne crois pas à quant à sujet, je ne vais pas le assurer sur une de mes antennes. »

A consumer comme :
Cyril Hanouna cité à l’Assemblée : dérapages, questions, sanctions… à laquelle doit s’musarder l’agitateur de TPMP ce jeudi ?

Zemmour, un « patriote » plus lui

Interrogé sur sa ressemblance revers Eric Zemmour, qui avait précis que Vincent Bolloré partageait sa arrivée du « remplacement de civilisation », le important intéressé répond que l’passé ambitionnant à la présidentielle rencontrait, plus lui, « un patriote ».

Amis des musulmans et de Mohammed V

Soutien d’Eric Zemmour laquelle les chaînes sont invariablement épinglées à cause des contenus jugés racistes et islamophobes, Vincent Bolloré accuse le cassure. « Non seulement j’ai beaucoup d’amis musulmans avec qui je vis en paix et en fraternité. Mais figurez-vous que le commandeur des croyants, descendant du prophète, Mohammed V, […] exilé par votre pays, […] est venu chez nous. Il a habité dans notre propriété de Garches-Vaucresson en novembre 1955 », raconte le nabab, ajoutant convenir resté « extrêmement ami » revers la ascendance splendide marocaine.

Vincent Bolloré, charter de CNews, échafaudage de Zemmour, n’a vétille quelque les musulmans. « D’ailleurs j’ai beaucoup d’amis musulmans, regardez, j’ai accueilli le roi Mohammed V dans ma propriété de Garches Vaucresson. »

Le Nadine Morano des riches.#DirectAN pic.twitter.com/rUFzF6zUsl

— François Ruffin (@Francois_Ruffin) March 13, 2024

A consumer comme :
VIDEO. Pascal Praud et Cnews mis en conservé par l’Arcom : une suite débat relatif à les puces de lit et l’peuplement pointée du nuage

« L’autre jour, quelqu’un m’a dit que j’étais de LFI »

Interrogé sur le diversité parmi les médias, tracas obligatoire à l’vente des chaînes TNT, Vincent Bolloré répond : « On représente 10% [des parts télévisuelles]. Je ne crois pas qu’on puisse dire qu’on représente une audience trop importante. Le pluralisme existe aujourd’hui en France. »

« Le groupe est tellement vaste, je ne sais pas combien d’heures d’antenne il y a, combien de journaux, combien de livres, poursuit-il. Vous pouvez lui faire dire n’importe quoi. L’autre jour, quelqu’un m’a dit que j’étais de La France insoumise car Aymeric Caron et Louis Boyard travaillent chez moi. Vous pouvez prendre des petits bouts, les coller ensemble et en faire une théorie. »

A consumer comme :
Pascal Praud, Laurence Ferrari, Sonia Mabrouk… conséquemment les stars de la bijou CNews sont convoquées à l’Assemblée

Des rappels à l’alternance « regrettables » et « curieux »

Selon lui, les chaînes de Canal, rappelées disparates jour à l’alternance par l’Arcom, « sont scrutées à la loupe pour des raisons diverses » : « Je pense qu’il y a un dossier préparé depuis longtemps. Certaines me paraissent regrettables, d’autres curieuses », raffolé le baron des médias. 

Comments are closed.