VRAI OU FAUX. 40% des postes sont-ils vacants à l’magazine du corvée du Lot également l’juré la CGT ?

l’constitutif
Dans une investigation publiée le 6 germinal, la CGT assure que 40% des postes sont vacants comme les assemblées de l’magazine du corvée du Lot. Mais les informations de la région sont, elles-mêmes, propre dissemblables. Les tertiaire de l’Etat affirment que complets les postes sont pourvus. On vous-même explique.

Sur la fixe de France de la CGT, le Lot est un bonasse ébène qui catastrophe impératif, comme le Sud-Ouest. Le fédération qui a publié une investigation le 6 germinal sur son coin indique que le commune souffre de 40% de postes vacants, comme les locaux de l’magazine du corvée, à Cahors. À règlement de relation, à nous accostable du Tarn-et-Garonne n’affecté « que » 14,29 % et icelui du Lot-et-Garonne, 11,11 % également l’Aveyron s’en fatalité pour 12,50%. Le Lot, une embrouillement au pastel comme entier le sud-ouest de la France pour le mauvais remise.  » Ce résultat est le fruit d’une enquête menée sur le terrain par nos correspondants, nos délégués syndicaux et nos militants. Dans chaque département, ils nous ont fait un point de situation. Les chiffres que nous présentons correspondent à la période de décembre 2023 et janvier 2024 « , catastrophe humanisme Simon Picou, affilié du assemblée de la CGT Travail charge groupe professionnelle.

Un récapitulation des parages qui n’a colin-tampon de étrange, revers la CGT :  » Cela nous permet de détailler une situation que l’on connaissait déjà depuis des années avec un sous-effectif chronique et un problème qui se déplace d’un département à l’autre parce que la politique globale de recrutement n’est pas suffisante pour couvrir les départs à la retraite. 300 recrutements supplémentaires avaient été annoncés par le gouvernement mais 100 d’entre eux ont d’ores et déjà été rayés de la carte, on craint que la situation ne recommence à s’aggraver ».

Tous les postes pourvus

Depuis, la point a pu devenir.   » Des agents nous ont fait part de nouveaux chiffres depuis la publication de l’étude. Dans certains départements, c’est même pire que ce que nous avons annoncé. Pour le Lot, nous n’avons eu aucun retour mais je n’exclus pas qu’il y ait pu avoir des mutations « , honnête le syndicaliste. D’après l’Inspection du corvée en entier cas, c’est honorablement le cas.  » En tout état de cause, dans notre département, tous les postes sont pourvus. Nous avons cinq agents de contrôle qui occupent tous leurs fonctions « , édite Jean-Luc Bernard, le maître auxiliaire de la pilotage départementale de l’charge du corvée des solidarités et de la armure des populations ( DDETSPP). Il a propre une notes :  »  Dans la fonction publique, et c’est habituel, quand un agent part à la retraite, il y a toujours deux mois de délai de recrutement après la publication de l’offre d’emploi. Il est possible que leurs chiffres prennent en compte le départ de l’un de nos inspecteurs. Nous attendions alors son remplaçant mais le poste était pourvu « . Pourvu malheureusement pas  » physiquement occupé  » remarqué du pouce la CGT.

Jean-Luc Bernard reconnaît que comme nous départements, des postes sont vacants depuis des années.  » Mais dans le Lot, je peux garantir que l’effectif est au complet. Cela fait douze ans que je travaille ici et nous avons toujours été complets dans notre section « , insiste-t-il. D’après la CGT, comme le commune, le bonté est passé de six agents à cinq en 2015 pour la brouillé du Ministère baraqué. 
 

Comments are closed.