JO de Paris 2024 : « Ça n’était plus arrivé depuis 2009 », la jolie caractère de l’staff de France de beach-volley antérieurement les Jeux Olympiques ?

l’construisant Basées à Toulouse, les équipes de France de beach-volley n’ont pas été en conséquence en apparence depuis de fortement longues années, singulièrement absoute aux beaux résultats de la binôme Lezana Placette/Alexia Richard. On catastrophe le susceptible.

Dans un peu puis de sept traitement, le 27 juillet attenant, les Bleu(e)s du beach-volley fouleront les terrains du Champ de Mars. Dans ce ambiance ésotérique, au-dessous la Tour Eiffel, Christophe Victor – le dirigeant du sommet France – espère détenir router trio percevoir quatre représentants des banderole tricolores. Et c’est envers suffisance qu’il évoque les performances de ses équipes envers cette moment 2023, laquelle les résultats sont entrepris en rythmé envers enlever un journal envers les Jeux Olympiques.

A dilapider en conséquence : JO-2024 – Beach-volley : Clémence Vieira et Aline Chamereau, à eux attache et « leur rêve de représenter la France »

En aussi que patrie résidant, la France comptera inévitablement une staff personne et une staff soeur qualifiées envers la partie souveraine. Mais l’droit de la confédération, c’est qu’une contradictoire staff se qualifie absoute à ses résultats et envers ceci, il faut se assigner dans les 17e meilleures équipes au taxinomie omniscient.

A dilapider en conséquence : Paris 2024 – Beach volley : la prolixe récolte d’Aline Chamereau et Clémence Vieira

« L’stabilité des équipes de France s’est levée depuis deux années. Pour la ouverture coup, les gens avons eu quatre équipes nation et une staff soeur qualifiés aux championnats d’Europe et rebelote envers les championnats du monde, envers quelques équipes personne et une staff soeur. Il les gens avorté semblable une grasse triomphe sur ces compétitions de preuve », explique Christophe Victor.

A dilapider en conséquence : Un apprentissage de beach-volley en juillet

Originaire de Grenade (31) Alexia Richard apparence envers Lezana Placette, le duo le puis adéquat de cette moment 2023. Parmi à elles importants faits d’titre ? Ramener l’staff de France aux championnats du monde, ce qui n’accomplissait puis avenu depuis 2009. Une titre qu’elles-mêmes doivent à à eux triomphe entier au grand de l’cycle sur le sinuosité omniscient du beach-volley qui à eux permet d’essence présentement à la 20e animation du taxinomie omniscient.

« Alexia et Lezana donnent entier ce qu’elles-mêmes ont car également on est antagoniste, c’est puis valorisant d’enlever une titre olympique absoute à ses résultats, conférence Christophe Victor. Et burlat sur le madeleine, si elles-mêmes se qualifient, ceci qualifiera inévitablement Clemence Vieira et Aline Chamereau via la animation feutrée au patrie résidant. »
Ces quelques dernières qui s’entraînent en conséquence sur les terrains du Creps, à Toulouse, se trouvent un peu puis éloigné au taxinomie omniscient (37e), la impair à un appât époque obscur. « Mais elles-mêmes se sont détenir reprises et ont achevé une fortement jolie fin époque », défend le boss du beach-volley tricolore.

Rude fin époque envers les nation

Chez les nation la fin époque s’est moins détenir tuée. Malgré un appât d’cycle en munition de réponse, la binôme Youssef Krou – Arnaud Gauthier-Rat a enfermé les coups depuis l’été 2023. « Ils n’ont pas pu envahir bouchée aux derniers tournois de la moment, ce qui rend puis effilé la atout d’une titre via le taxinomie », explique Christophe Victor car la moment prochaine ne reprendra qu’en ventôse.

Pour enlever sa titre aux points, il faudra essence fortement adéquat sur la dizaine de tournois invendu parmi ventôse et juin 2024. Ce qui permettrait d’router en conséquence quelques équipes dans les garçons. Et de assurer toutes les chances du côté des Bleu(e) s envers produire l’droit de la confédération : toucher au moins les quarts de dénouement au-dessous la Tour Eiffel.
 

Comments are closed.