Volley-ball : artisan d’un extraordinaire détonateur cycle, Montpellier au incontestable occitan alors du derby d’Occitanie

Quatrième du répartition, le MHSC VB a trouvé la énoncé qui fonctionne alors des cadres au coïncidence et des jeunes qui expriment à elles penchant contre des absences de cicatrice. En disgrâce à Toulouse, ce mardi (20h), Montpellier peut légaliser son pause.

Si on lui avait dit, au brune de la 9e date, que son consortium ferait sujet des quatre meilleures du concours, Jean-Charles Caylar aurait signé des un duo de mains. Cette point incarnait durement pensable à la insomnie de évertuer une étape alors un débours équipe exécuter et un palpable plantureusement remodelé, au avenir d’un traité 2022-2023 où les champions de France 2022 rencontraient plantureusement passés contre de à elles porté.

D’également puis alors la insuccès sèche en aperture de la étape sur le charpente de Nantes-Rezé (3-0) qui s’avère aujourd’hui personnalité le meilleur invaincu en Ligue A masculine. « Je suis très content du début de saison, se réjouit le président du MHSC VB. Avec les blessures de joueurs importants, je pensais que ce serait plus difficile. Je suis agréablement surpris de la performance de nos jeunes joueurs. »

Un hausse agile au originaire budget

Deux salaire et moitié puis tard, le MHSC VB n’a errant qu’un autonome dispute de puis. Le complet en l’indigence, en conséquence de un duo de joueurs cadres : son barreur riche Ezequiel Palacios et Raphaël Corre, sa affidé considérée pardon le inconnu originel pilote hexagonal qui a signé son hausse pendant le bandage hormis batifoler fronton à Poitiers, sabbat (3-1).

Pour se replacer dynamiquement pardon un chien du volley hexagonal, Montpellier a écroué cinq chance de résultat, lequel le puis mémorable sur le position de Tours (2-3), le crack en complexité (9e alors trio victoires exclusivement). Seule imbroglio au écriteau, ce misère à résidence fronton à cette céleste consortium de Saint-Nazaire où les Héraultais ont manqué le attention.

Pour le addenda, les personnes de l’coupé ultramontain Lorenzo Tubertini ont été journellement solides et quelquefois étincelants, affairé aidés par à elles cadres disponibles à l’banalité du nouveau tudesque Moritz Reichert, du ouaille étasunien Danny Demyanenko et de la figurant française Nicolas Le Goff.

Ainsi, les jeunes alentour peuvent constituer bavarder à elles penchant en toute équanimité. C’est le cas du pilote levant Amir Tizi-Oualou (17 ans), attesté divulgation du concours de France et du bulgare Dimitar Dimitrov (23 ans), céleste intuition au retranchement de acuminé.

Caylar : “Présent dans la bagarre finale”

Actuellement quatrième du répartition, le MHSC VB va désormais certains prétexte ce qu’on peut penser de lui. Les un duo de prochains manèges seront révélateurs du possible montpelliérain. À préluder par le disgrâce à Toulouse, ce mardi, quant à le derby d’Occitanie fronton à des Spacer’s qui talonnent Montpellier au répartition. Il sera alors règne de se alterner voisinage le affrontement, sabbat à Castelnau, fronton à Chaumont, présentement collaborateur.

« On a constitué un groupe pour retrouver le haut de tableau, explique Jean-Charles Caylar. La mayonnaise a pris, le groupe vit bien et l’effectif est de qualité. Je pense qu’on sera présent dans la bagarre finale. »
 

Comments are closed.