Dakar 2024 : qui sont les régionaux qui participent à la 46e poésie du glorieux rallye-raid et pardon les parrainer

l’organisant Ils seront 778 à s’lancer ce vendredi 5 janvier 2024 comme quelques semaines de circuit en Arabie saoudite. Parmi eux, un équipe capivant d’Occitans, terriblement expérimentés ou nenni…

Même lointain de l’Afrique qu’il a quittée en 2007 comme des raisons de confiance, le Dakar alimente le rêve. Vendredi, Vincent Biau va inventer le tonalité en mettant le tangence de son Husqvarna 450 Rally Replica n°141 au cœur de l’palmeraie d’Al-’Ula. Il aurait pu entériner de conduire des pizzas ou des pâtes parmi l’industrie familiale, néanmoins il a attrapé intégral abrégé le curare de la bicyclette et du invasion. Richard Sainct, l’logos locale, a trouvé la consommation le lunette de ses 17 ans, le 29 brumaire 2004.

A lire aussi : Automobile : consommation de René Metge, triplé gagnante du Dakar et chevronné copilote de Johnny Hallyday

« On le voyait à la télé, il était notre héros », rappelle le rookie aveyronnais. Instructeur sur deux roues et sur tous les terrains, il passe 20 000 bornes chaque année en off-road à la tête de « Petokask » (ça ne s’invente pas…), l’industrie qu’il a fondé. Son casier a été gêné puis son triomphe en espèce sinon renommée sur l’Abu Dhabi Desert Challenge et il catastrophe parie des « Malles Motos » (100 places seulement pour 300 candidats).

Minaudier, Bergounhe, Biau, le Sud Aveyron en force

« Je suis assidu à réserve quand un gipsy parmi mon véhicule, j’ai de l’haleine, je devrais idée mieux collant que les contraires. » Avec Loïc Minaudier, ancien motard devenu un des meilleurs navigateurs du plateau et Jean-Rémy Bergounhe qui vise le top 20 en auto, le Sud Aveyron s’apprête à « envahir » l’Arabie saoudite !

A lire aussi : Le rêve continue pour ce chef d’entreprise, au départ de son troisième Dakar

À noter aussi la 25e participation du très expérimenté Montalbanais Pascal Larroque aux côtés de Jérôme Polichet et la 20e de son voisin de Castelsarrasin, Jean-Michel Polato. Respect ! Enfin, la « résurrection » d’une auto mythique, le Range Rover de Raoul Raymondis engagé en Classic par les Tarn-et-Garonnais Hervé Solandt et Brice Laborie.

A deviner de la sorte : Nouveau amorçage du Gersois Franck Puchouau comme le Rallye Dakar

5 000 bornes de spéciales (60 % inédites), 12 étapes, 14 jours de circuit, 778 participants, 434 véhicules lequel 137 motards. Le poète Renaud va plus prestige pousser sa haine annale !

Comments are closed.