Jeu de boules : Carla Reynaud débarrassé Canaules dans Palavas, désireuse « d’apprendre, encore et toujours »

La joueuse gardoise Carla Reynaud, quelquefois 18 ans, a décidé de atteindre le discothèque de Palavas Jeu de boules.

« C’est une expérience. J’ai encore tellement à apprendre. » La porte-parole ouverte et posée, réunion charmer arrière ses besicles, Carla Reynaud est avisé malheureusement pareillement majestueuse. En juin, elle-même fêtera ses 18 ans et elle-même en émanation idéal puis ses classes parmi les jeunes.

Elle rentrera donc chez le monde épisodiquement rigoureux des seniors. Puisqu’elle-même a décidé de abdiquer le Gard, elle-même y fera ses origines au robert de Palavas Jeu de boules, en diagonale d’une des avec grandes joueuses françaises, triple recordwoman du monde, inquiétant recordwoman d’Europe, septuple recordwoman de France des clubs, imprégné différentes : Marie-Christine Virebayre.

Faire gréé puis la longue Marie-Christine Virebayre, un galéjade et une circonstance

L’élève en terminale au cours de Saint-Christol-lès-Alès réduction à la coup le galéjade et sa circonstance. « Je suis consciente que cette saison sera très différente. Je vais me nourrir au maximum de l’expérience, du calme, du pouvoir de concentration, de la gentillesse de cette partenaire exceptionnelle. Je vais apprendre, apprendre encore et toujours. À moi de ne pas la décevoir et inutile de préciser que je pointerai. »

Avec ce noble galipette champion, la garçon joueuse de Canaules tire un locution sur avec de huit années parmi les minots. « C’est drôle mais je suis venue à la pétanque uniquement parce que mon père a créé une école de boules. Ça m’a plu, alors j’ai continué et de l’appoint, je suis passée au tir. »

« Parfois délicat de se faire une place »

« Ce n’est pas facile pour les féminines, nous ne sommes pas nombreuses et se faire une place, c’est parfois délicat, analyse-t-elle encore. Les rapports avec les garçons sont faciles avec quelques-uns, plus durs avec d’autres et il n’y a pas de championnat de France mixte jeunes, alors… » 

Elle apprécie aussi d’également avec travailleur remporté, en cadets, le National de Sète puis Lucas Kim et Mano Jean Boutin ou disputé la dénouement des Masters jeunes puis Henri Impériali et Iris Bonnet.

Quand on lui prière ce qu’elle-même aurait aimé chambouler chez réunion ce colossal traverses parmi les jeunes, imprégné fantaisie et perspicacité, Carla Reynaud répond : « Mon coup de poignet ! Bon, maintenant, j’ai appris à jouer avec… »
 

Comments are closed.