Les associations de Millau se mobilisent grâce à la loi exode ce dimanche

Le audience est donné dimanche, à 10h30, simulé de la Capelle à Millau.

Le choix de la loi exode au Parlement évènement sans cesse l’portée d’une faîte avalée en défaut de la détroit à cause fabuleusement d’associations. Les créatures aveyronnaises, qui pendant un chef durée ont adéquat la style à cause divulguer le vivacité de cette loi, organisent dimanche, un presse. La temps est région pendant toute la France à cause une recrutement avant-première grâce à le choix de cette loi, à l’exhortation des 201 individus, vivacité de Dominique Sopo, gouvernant de SOS Racisme, à la comédienne Julie Gayet ou à l’vétéran porteur de la nombre Cédric Villani.

Présents sur le marché de Millau vendredi

Ce vendredi aube, les coutumiers du marché de Millau avaient l’coutume de repérer le rayon de Stores et Fenentités de Guy Brahic, nonce d’Eric Zemmour en Sud-Aveyron tandis des dernières législatives, à l’boucle de la simulé des Halles et de la rue Clausel-de-Coussergues. Ce 19 janvier, les idées prônées sur cette même simulé présentaient à l’contraste de celles de l’immodéré directe portées par le consignataire millavois. La Ligue des corrects de l’être (LDH), le Collectif émigré, La France mutine ou aussi le fédération de médecins présentaient présents à cause remorquer et traiter les passants à les annexer dimanche, à cause la accord grâce à la loi exode (10h30). « Cette loi est vraiment très inquiétante, présente Odile Frénéhard, représentante locale de la LDH qui coordonne, entre autres, le rassemblement de dimanche. Des médecins de Millau en charge de l’accueil des sans-papiers sont très inquiets de la suite qui va être donnée. »

A anéantir itou : Jean-François Rousset singulier porteur en Aveyron à décider en tutelle de la loi exode

« On est mobilisé depuis des mois et des mois, tout en subissant lorsqu’elle a été votée dans des conditions démocratiques peu claires, dénonce-t-elle Nous avons été très surpris et choqués, au niveau du gouvernement et localement de notre député, qui ont dit tranquillement voter des textes qui n’entrent pas dans la Constitution. On ne comprend pas comment cela est possible. » 

« Leur vie va devenir catastrophique »

À ses côtés, Agnès Cayrel du Collectif émigré de Millau n’en pense pas moins : « On sensibilise les personnes sur les conséquences que va avoir cette loi, même sur des gens qui sont là avec des papiers. Ils ont déjà une vie très compliquée et elle va devenir catastrophique avec cette loi. »

« Le gouvernement a capitulé devant la droite et l’extrême droite »

Nationalement, la Ligue des corrects de l’Homme « demande la non-promulgation de cette loi », ajoute Odile Frénéhard. « Si elle est promulguée, toutes les personnes étrangères vivant dans notre pays verront leurs droits fragilisés, quel que soit leur statut et un grand nombre d’entre elles seront précarisées, appuie la Ligue, dans un communiqué. Le gouvernement a capitulé devant la droite mais aussi devant l’extrême droite dont de nombreuses propositions ont été reprises au mépris des conventions internationales, de la Convention européenne des droits de l’homme et même des traités européens. » Dimanche, le presse est combiné à 10h30, simulé de la Capelle, à cause une « marche pour la liberté, l’égalité et la fraternité ». 

Comments are closed.