Revel-PSG en Coupe de France: « J’ai pris neuf buts mais j’ai pris du plaisir… » Les réactions des Revélois alors à eux éloignement

l’créant Valeureux, valeureux et à la butte du entrevue, les Revélois n’ont pas déçu à eux supporters, dimanche coucher, involontairement l’éloignement harmonieux entrée au PSG et la consistance du résultat. Réactions là-dedans le cantonnement des vaincus.

> Nicolas Giné (coupé de Revel) : « Le score est lourd mais on savait que cela pouvait arriver. On ne voulait pas déroger à nos principes et on voulait donner une bonne image. Les garçons n’ont rien lâché jusqu’à la fin dans un stade plein et une superbe ambiance. On a pris du plaisir car on n’est pas habitué à jouer dans ce genre de contexte avec un stade plein et une équipe beaucoup plus forte. Après, on est compétiteur et cela fait toujours mal de prendre 9-0. On va essayer de savourer ce soir, d’être lucide mardi à l’entraînement et on va redescendre doucement mais c’est une bande d’amis qui voulait vivre ça ensemble et cela va les faire grandir. On va retourner au travail, je ne pense qu’on a pris la grosse tête […] Luis Enrique ? Je lui ai dit tout le bien que je pensais de lui, il fait partie de ces coachs que l’on peut prendre en exemple et c’est quelque chose de particulier, il a été à l’écoute et c’est très sympa. »

A bouquiner donc : REPLAY. Revel-PSG : le kermesse de Kylian Mbappé, le rêve éveillé des Revélois… Revivez le 32e de dénouement de Coupe de France

> Cyril Garcia (mentor et bébé de but de Revel) : « Paradoxalement, j’ai pris neuf buts mais j’ai pris du plaisir. On s’est pris au jeu de rêver mais l’on savait que ça serait compliqué. Puis avec la fatigue ça a été de plus en plus compliqué. On avait mis un plan en place qui a été cohérent et après le premier but, ça met un petit coup. On n’était pas prêt à vivre ça avec l’ambiance, l’accueil du bus, l’entrée à l’échauffement. J’avais comme objectif de gagner mon premier duel et je l’ai fait mais après tout est allé très vite. J’ai pris un pied fou, dans le stade, c’était quelque chose d’incroyable, ce fut un grand plaisir pour moi en tant que Castrais de fouler la pelouse de Pierre-Fabre. On va revenir à notre vraie vie maintenant, on a tous posé notre lundi mais mardi, on retourne au travail. »

A bouquiner donc : ANALYSE. Revel – PSG en Coupe de France : un divertissement qu’ils n’oublieront par hasard ! Les Revélois sortent par la longue prédisposé

> Maxime Zahil (obstiné de Revel) : « C’est que du bonheur avec tout ce que l’on a vécu. Le score est un peu anecdotique. J’espère qu’on a rendu fier les supporters. L’objectif était de sortir du match sans regret et c’est le cas. Quand la foule nous encourage notamment sur le pressing, on se sent pousser des ailes. On était à l’aise. Tous les souvenirs, on ne les a pas encore et quand on va revoir le match, ça va revenir petit à petit. Puis il va falloir se concentrer sur le championnat et sur notre retour au travail, notre vrai travail. »

Comments are closed.