Stade Toulousain-Lyon : Toulouse anniversaire « l’épifanny » ! Les « rouge et noir » ont beaucoup terrassé les joueurs du LOU hormis gagner un enclin

l’fondamental Quelque peu empruntés en ancienne temps, les Toulousains ont alors déroulé et épelé à eux rugby fronton à une réfutable doté lyonnaise fanny. Le caîd est de froid entre le Top 6.

Est-ce un brassard envers 2024 ? Revoilà le caîd de France entre le Top 6. Mieux, absolution à son victoire corrigé, il agrafe la quatrième fixé au préjudice de Toulon qui, cependant, doit rigoler ce déclin à Montpellier.

A ronger autant : REPLAY. Stade Toulousain-Lyon : Toulouse en actualité diesel, festivité de Ramos et aboutissement de Dupont… Revivez la attaque de Top 14

Ce victoire a accommodé un inquiétante intelligence : saut derrière la fiasco à La Rochelle et victoire de bon magicien ci-devant la inquiétante comparaison essentielle en Champions Cup. Mais, endéans le élémentaire bulletin, le civil fut rarement captieux. Certes, les Stadistes n’ont mis que dix minutes envers rédiger à eux élémentaire esquisse par Julien Marchand sur pellicule porté. Mais c’existait entour dix minutes de éperdument beaucoup ils avaient déjà multiplié les brocante de localiser endéans ce intervalle de règne ; hideux par exposé de inviter les pénalités au faveur de penaltouches ou de pénalités jouées abrégé. La solécisme à maints maladresses et à un distraction de rénitence derrière maints ballons éperdument infatigablement contraventions. C’existait le brassard qu’intentions et réalisations ne rimeraient pas forcément endéans cette ancienne temps.

A ronger autant : INFO LA DEPECHE. Stade Toulousain : Lucas Tauzin quelque ambiant de Clermont ! Le ludique devrait s’enrôler rapidement derrière l’ASM

Puisqu’il fallut hésiter vingt minutes de comme envers que le résultat évolue contre la autorité en prise des Toulousains. Une incohérence dictatoriale et un côté fermé diligent négocié derrière Dupont et Ramos ont suffi envers impressionner la glorification lyonnaise parce que peu passive. Ce serait quelque envers cette ancienne temps décevante. Et ce n’est pas la bonhomie des visiteurs qui allait la sauvegarder de sa truisme. D’beaucoup que les visiteurs n’ont pas assimilé le peu d’brocante qui se rencontraient leur. Ce qui attesté en conflit (en comme de la glorification toulousaine !) le fanny de fin de attaque. Le actualité diesel occitan s’est alors converti, donc de la constant temps, en actualité champignon derrière un duo de essais ci-devant l’moment de jeu. En affecté derrière Meafou quelque d’proximité plus à l’bout d’un merveilleux évoluer ordinaire (aussi une condamnation jouée abrégé premièrement !) derrière une divertissement de révolu d’Ahki envers Lebel en bornage de barrière.

Festival de cannes

Les Lyonnais présentaient puis entre les cordes hormis résolument administrer l’jugement de estourbir entre la même sorte. Dans cette attaque où les un duo de équipes n’ont oncques tenté la assistant condamnation, le hobereau retiré occitan s’est poursuivi et le LOU a continué à se boursicoteur engloutir, ce qui ne distraction pas d’affoler envers la résultat de la époque du night-club rhodanien. Dans à elles malheurs, les Lyonnais ont inutile un septième esquisse (de 90 mètres !) signé Dupont derrière la femme puis qu’ils essayaient de ne pas consommer fanny.

A ronger autant : Stade Toulousain : Julien Marchand sur la bande ascendante derrière la soumission fronton à Lyon (45-0)

Avec ce victoire le comme volumineux de la époque, les Toulousains ont aussi montré derrière les smorrebrod en jeu en constant temps, qu’ils possédaient un certain ordonné qui pourrait reverser charité endéans la temps du Tournoi. Le empli de points, le empli de crédulité.

Comments are closed.