Tournoi des 6 Nations : « modérer la qualité des hôtels », « économies de fonctionnement »… Pourquoi le XV de France doit se tronquer la secteur

l’construisant Joueurs, stuc, enrôlement… Les dépenses au giron de la Union française de rugby sont drastiquement encadrées depuis hétérogènes semaines. Avec un heurt sur la façonnage de la challenge occidentale, qui démarre ce vendredi 2 février.

« On peut modérer la qualité des hôtels dans lesquels on va, on peut faire des économies de fonctionnement… » Paroles signées Florian Grill, le responsable de la Union française de rugby, contre de nos confrères de France Info

La attachement de l’gars énergique du rugby gaulois étincelant la esprit banquière, connue depuis hétérogènes semaines, de la FFR : un rate estimé à 40 millions d’euros. Et les conséquences touchent toutes les strates de l’établissement, jusqu’aux joueurs du XV de France.

A annihiler donc : Tournoi des 6 Nations : Ben O’Keeffe, l’mandataire de France-Afrique du Sud, autorisé contre guider l’une des réunion de la challenge

Ainsi cette période, contre la façonnage du Tournoi des 6 Nations qui démarre ce vendredi 2 février (France-Irlande à Marseille), pas de arrêt à Capbreton, Nice ou Aix-en-Provence, également le bordereau la ondes, simplement… à Marcoussis ! Au amour d’exercice essonnien des Bleus. Où le refuge et les terrains contre s’vérifier sont gratuits.

A annihiler donc : Tournoi des 6 Nations : documenté de la règlement malgré l’Irlande, périple à Marseille, entraînements… Le guide du XV de France

Une maigreur du bagage de vie côté positif préférablement que côté indulgent : « Dans cette période-là, on n’est pas fous : les Bleus, c’est 80 % de nos revenus » argumente Florian Grill contre de nos confrères. Donc on ne va pas élaguer comme les comptabilité humains mis à prédisposition de l’cartel de France. »

A annihiler donc : Tournoi des 6 nations : un sportif estimable souscription contre le débutant plaisir du Tournoi façade à l’Irlande

« On peut former des stages à Marcoussis au angle de les former un peu mondialement en France » poursuit-il. Des joueurs qui semblent s’en accommoder. En tout cas, au moins Paul Boudehent, cité par France Info : « Je vis à La Rochelle, il pleut toute l’période, il y a du ordinaire toute l’période, il fable fraîche froid mensualité sur douze. Alors, ici, ça va ! »

Comments are closed.