Accusé d’crime sexuelle au Japon, il rentre en France moyennant attaquer un délassement de Ligue 1 ce dimanche quelquefois

Les faits supposés se seraient déroulés entre un palace d’Osaka, en juin 2023, postérieurement un délassement. 

L’international nippon Junya Ito, au courant d’crime sexuelle par un duo de femmes au Japon, va arriver le délassement en même temps que Reims, à Lorient, dimanche, moyennant son accroissement en Ligue 1 postérieurement la Coupe d’Asie des Nations.

Deux femmes l’accusent 

La surveillance japonaise avait annoncé le 1er février l’commissure d’une examen auprès l’ailier, âgé de 30 ans, postérieurement que des médias nippons ont rapporté que un duo de femmes l’accusaient d’crime sexuelle.

Les faits supposés se seraient déroulés entre un palace d’Osaka, en juin 2023, postérieurement un délassement pénétré le Japon et le Pérou, escortant des médias.

Ito qui a disputé ces dernières semaines la Coupe d’Asie au Qatar en même temps que le Japon, a regagné la France postérieurement l’renvoi de son cartel en chope de conclusion de la championnat par l’Iran (2-1), au institution d’un délassement lesquels le turfiste n’a pas participé, un duo de jours postérieurement l’prévenu d’une examen le visant.

Le canne de Reims « solidaire de son joueur »

L’attaquant avait repris l’exemple ordinaire en même temps que son canne mardi. Reims avait ensuite affirmé entre un avis créature « solidaire de son joueur (…) dans l’attente d’éléments concrets qui permettront de faire la lumière sur les faits présumés et (le club) suivra avec une grande attention les avancées judiciaires liées. »

Le Japonais (17 matches, un duo de buts) a bougrement manqué à son cartel qui a faim de se poursuivre postérieurement un nul et une échec à habitation qui l’ont aventure diverger à la 8e terrain du répartition en même temps que 30 points en 20 journées, ensuite que Lorient est 17e et relégable en même temps que 15 unités.

Comments are closed.