[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

« C’est quand même préoccupant pour une ville de 21 000 habitants »… Mais où est de la sorte surtout passé le conseiller municipal de Cugnaux ?

l’ingrédient
Depuis commencement février, Albert Sanchez, le conseiller municipal de Cugnaux, est aux abonnés absents. L’élu souffre de problèmes intellectuels. Il est remplacé comme une alternance non définie par son préalable assistant, Bernard Artero. Cette famine nourrit les arguments de l’aversion.

C’est une famine qui se récit entrevoir. Depuis une paire de semaines, le conseiller municipal de Cugnaux ne répond comme à l’convocation. Malgré les pluriels demandes des habitants de la ordinaire, Albert Sanchez est chez l’impuissance de rapporter aux contraires sollicitations. L’élu a des problèmes de sensualité mental qui l’empêchent de avaler acte à ses épreuves. Depuis commencement février, c’est Bernard Artero, son préalable assistant, qui assure l’intervalle. « Toutes les compétences du maire ont été transférées. L’équipe municipale est sur le pont », tempère le préalable assistant. 

Ce n’est d’lointain pas la gagnante coup que l’note de sensualité d’Albert Sanchez impacte la vie habileté de Cugnaux. En 2020, entour originellement de son législature, il a dû s’expulser des agences de la hôtel de ville de Cugnaux. Alors même qu’il rencontrait élu sur une nomenclature écolo citoyenne, Albert Sanchez a été excusé comme comme de six paye. Durant cette alternance, c’rencontrait pareillement Bernard Artero, préalable assistant, qui rencontrait chargé des conseils municipaux et des dossiers cugnalais.

« Il faut être en pleine possession de ses capacités »

Aujourd’hui, la conditions de la hôtel de ville de Cugnaux nourrit les décisifs des élus municipaux des coeurs d’aversion. “Il faut respecter la personne avant tout et j’espère que ce problème de santé va se régler, mais c’est quand même préoccupant de se dire qu’une ville de bientôt 21 000 habitants va se retrouver encore une fois sans maire”, leste Marie Laure Burtin, instigatrice municipale du massé Cugnaux Regard Neuf.

A manger ainsi :
Albert Sanchez : « Je suis là jusqu’en 2026 »

L’anachronique conseiller municipal de la ordinaire de 2001 à 2014, Philippe Guérin, a ainsi commenté cette famine prolongée : “Quand on se présente à la mairie, il faut être en pleine possession de ses capacités physique, psychologique et émotionnelle. Ce n’est pas la première fois qu’il est absent pour des problèmes psychologiques”, appuie-t-il.

A manger ainsi :
Municipales à Cugnaux : Albert Sanchez élu conseiller municipal puis 37,10% des parole

Reste à sagesse quel nombre de heure va continuer l’jugement mauvais d’Albert Sanchez. « Pour l’instant, on n’a pas plus d’éléments. Ça prendra le temps qu’il faut pour que notre maire aille mieux », attesté Bernard Artero.

Le hominien avertissement communal de Cugnaux, disposé le 28 février, aventuré d’nature comme le moins houleux. Pour allégorie, la masse s’rencontrait déjà retrouvée fragilisée par une occupé dans le conseiller municipal et l’une de ses adjointes. Une pogne quotidienne avait été déposée “pour une agression verbale violente”.

Comments are closed.