Dix ans de la renversement de Maïdan : « la corruption devient de plus en plus discrète » en Ukraine

L’Ukraine extraordinaire le dixième mémento de la disparition de dizaines de manifestants à Kiev, donc de la renversement de la tenue, ou renversement de Maïdan, qui a percepteur à la bûche des dirigeants pro-russes du région, lors gangréné par la malversation. Une décennie comme tard, le politologue Nicolas Tenzer revient sur la opportunité parmi le région aujourd’hui plongé en totale affrontement.

Publié le :

6 mn

Publicité

Il y a dix ans, le 22 février 2014, le gouvernant ukrainien Viktor Ianoukovitch voyait cassé par le Parlement subséquemment des affrontements meurtriers pénétré manifestants et forces de l’acte affecté de l’Indépendance à Kiev. À l’opportunité de l’mémento du développement Maïdan, le politologue Nicolas Tenzer, instituteur à Sciences Po, allopathe des questions internationales, description pile France 24 ce qu’il prime de cette renversement pro-européenne parmi une Ukraine en affrontement en échange de la Russie.

À l’gouvernement du gouvernant pro-russe Viktor Ianoukovitch, la malversation régnait de précieux temporaire en Ukraine. La monde semble affirmation que ce achoppement n’a pas été intrépide. Qu’en est-il bonnement ?

Nicolas Tenzer : La malversation n’est travailleur sûr pas terminée. En vengeance, lorsque on considéré les bonification qui ont été vois depuis un couple de années, ils sont pleinement phénoménaux. Si on compare en compagnie de la Russie, on s’aperçoit que celle-là est interminablement pour corrompue, vraiment et de comme en comme. L’Ukraine a interminablement un achoppement, pourtant en échange de lesquels luttent un recherché abondance d’organisations et le gouvernent. Ce qui est bizut, c’est que des responsables ont été punis : d’vieux juges licencieux ont été inculpés. Il y a travailleur sûr mieux des bonification à employer, pourtant Olha Stefanichyna, la vice-Première légat peuplée de l’Intégration communautaire, a incontestablement mis la section de la malversation au cœur des priorités. L’risque aujourd’hui est brutalement que l’Ukraine assimilé l’Union communautaire et pile ce employer, il y a indigence d’une habit à phase de complets les systèmes de conflit anti-corruption au robert de la impartialité.

À distinguerL’Ukraine, dix ans subséquemment la renversement de Maïdan

Peut-on affirmation que ce association à aborder en compagnie de l’Union communautaire va protéger la conflit en échange de la malversation ?

Nicolas Tenzer : Absolument, car un recherché abondance de standards vont appartenir jeux en affecté. Il y a des problèmes de malversation parmi plusieurs région entrés parmi l’Union communautaire froidement : la Hongrie, région le comme altéré d’Europe, Malte, Chypre ou mieux la Bulgarie. Aujourd’hui, ces région ne franchiraient sinon angoisse pas les critères indispensables à l’consentement. On va aussi appartenir abondamment comme stricts en compagnie de l’Ukraine et la Moldavie. Mais la malversation qui y époque mieux est méchamment différente de icelle que je voyais lorsque j’allais en Ukraine parmi les années 2007-2010 à l’gouvernement du gouvernant Ianoukovitch. Il n’y a pas la même véhémence. La malversation devient de comme en comme délicate, sézigue ne s’expose comme. Dans ces années-là, on la incarnait au lopin de la rue.

Pourtant, des responsables ukrainiens au augmente subséquemment la renversement de Maïdan ont pour été mouillés parmi des costume de malversation, à l’dessiné de l’ex-Première légat Ioulia Timochenko.

Nicolas Tenzer : Oui travailleur sûr. Il y en a eu d’distinctes, plusieurs même parmi l’bordure de l’vétéran gouvernant Porochenko [au pouvoir de 2014 à 2019]. Il y en a eu pour parmi celui-là du gouvernant Zelensky qui y a mis le doucement en limogeant et en musicien poursuivre par la impartialité un recherché abondance de ses vieux amis. Nous ne totaux paes parmi une opportunité modèle, pourtant il y a lorsque même du ardeur relativement à ce châtiment. Quand je discute en compagnie de des activistes de la congrégation accorte de toutes les organisations anticorruption, il y a une efficace information pile risquer en échange de sézigue. Il y a impartialement eu la affrontement. Le catastrophe que plusieurs puissent jouir de de cette opportunité acquittement à des trafics d’sceau ou de organique destiné à l’cuirassée, ou travailleur que des municipalités profitent de marchés publics truqués, complet ceci est devenu intolérable. La éveil des citoyens ukrainiens a précipité.

Il y avait précocement la affrontement une méchamment pâteuse portion au robert de la espèce habileté ukrainienne pénétré l’Est, préférablement approbatif à la Russie, et l’Ouest du région, pro-européen. Pensez-vous que cette portion va durer si en aucun cas la affrontement venait à se consommer ?

De nos jours, il n’y a comme cette portion. Aujourd’hui, parmi les territoires de l’Est, toi-même avez 90 à 95 % de créatures qui demandent un duo de choses. D’abord, l’ampleur territoriale de l’Ukraine : ils ne veulent pas exposer en compagnie de la Russie. Ensuite, ils souhaitent généralement l’consentement à l’Union communautaire et à l’OTAN. Un recherché abondance de maires, lesquels on disait qu’ils trouvaient pro-russes, spécialement parmi le Donbass, ne le sont comme du complet étant donné qu’ils vont vu la clarté de l’entreprise depuis 2014 et mieux comme depuis le 24 février 2022. Ils savent que ceci signifie des tortures, des exécutions, des disparitions forcées ou mieux des déportations d’poupons. Ils ne peuvent vraiment pas l’permettre. Il faut boudiner le cou à l’pressentiment qu’il y a des différences politiques pénétré les Ukrainiens russophones et ukrainophones. La dialecte n’indique pas qu’il y ait un florilège parmi l’possession et capote pas avec le gouvernement tyrannique et impératif qu’est la Russie aujourd’hui.

L’Ukraine va accéder parmi une étranger cycle de affrontement. Comme peut changer désormais le duel lors que les Européens craignent spécialement un désengagement grandissant de l’défenseur belliciste nord-américaine ?

Nicolas Tenzer : Il faut alléguer que moi-même entrons parmi la onzième cycle de affrontement et la étranger cycle de affrontement pleine. Avant le 24 février 2022, il y avait déjà 14 000 créatures tuées par cette affrontement. Nous avons brutalement changé d’échalier. Si moi-même avions convaincu et réagi en 2014, je pense que moi-même n’aurions pas eu 2022. Nous avons désormais emmanché cognition qu’il s’agit de à nous affrontement, que c’est la barrière de frontispice qui sépare la grabuge pénétré la césarisme et la démocratie, pénétré le travailleur et le mal. C’est incontestablement de ceci lesquels il s’agit lorsque on voit le digit mastoc des maux de affrontement, des maux en échange de l’obligeance, des maux de parricide et des maux d’assaut de la Russie. Les Européens l’ont convaincu. Il faut exposer abondamment comme écarté et s’hérisser comme. Alors qu’il y a cette amphibologie nord-américaine, l’Europe doit appartenir en mensuration de interdire individuelle l’Ukraine. Cela suppose d’garder une hallucination de la excuse territoriale de l’Europe, de augmente se avancer haro le cas échant de l’Estonie, de la Lituanie ou travailleur de la Mentionné tchèque qui pourraient appartenir attaquées par la Russie.

Comments are closed.