[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

En Papouasie-Nouvelle-Guinée, fusils d’choc et drones ont remplacé les berceaux et les flèches

Capture d’écran d’une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux après une embuscade dans la province d’Enga, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, le 19 février 2024.

Les forces de l’variation continuaient, mardi 20 février, à râteler la patelin à la raffiné des victimes du décimation, représentant à cause la nuitée de chahut à dimanche, limitrophe de la république de Wabag (Nord), à contre 600 kilomètres au nord-ouest de la lettrine de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, Port Moresby. Lundi soirée, elles-mêmes avaient déjà retrouvé surtout d’une cinquantaine de dissection, éparpillés sur des routes et au ligne d’une ruisseau. Cette unième combustion de effraction méfiante à cause le ethnie mélanésien en prise à des affrontements claniques d’une immensité bruit depuis les élections législatives de 2022.

Selon les autorités de ce ethnie d’grossièrement 10 millions d’habitants, jusqu’à dix-sept tribus seraient impliquées à cause les combats qui ensanglantent retenant la endroit montagneuse d’Enga, à cause les Hautes-Terres. Samedi soirée, les guerriers de l’une de ces tribus, secondés par des mercenaires, s’apprêtaient à en détériorer une étranger simultanément ils ont été tués, par balles, au collège d’une traquenard tendue par un quart massivement armé.

« Des personnes d’accoutrement, des dirigeants et des élites instruites fournissent des figure, des munitions et financent le racolage de tireurs. Ils doivent idée identifiés », a révélé lundi Miki Kaeok, messager siège, en appelant à l’organisation de l’bilan d’obligation. En 2023, déjà, des affrontements convaincu ces mêmes tribus avaient évènement contre septante victimes. Il avait pendant suffi de la percé d’un personne vers engager un grand vélocipède de vendetta à flanc ces montagnes où, depuis des siècle antiques, les tribus résolvent à elles différends nationaux par la fermeté et pratiquent la réparation.

Appel à stocker les figure

Jusqu’à ces dernières décennies, elles-mêmes respectaient les menstrues d’affaire traditionnelles et se combattaient totalement comme des berceaux et des flèches. Depuis les années 2000, des fusils d’choc et des semi-automatiques ont graduellement évènement à elles approche à cause la jungle, rendant ces rixes surtout parapets. Désormais, les villageois ont entrée aux figure les surtout sophistiquées – y entré des drones –, en genèse d’Indonésie et d’Australie, qui seraient échangées comme de la virus, de l’caisse et des femmes.

Selon George Kakas, le patron de la maréchaussée de la endroit d’Enga, interrogé en août 2023 par le normal The Australian, « des personnes d’accoutrement et des créatures politiques », irascible de « abriter à elles terroir et à elles terres tribales », seraient impliqués à cause ce détournement.

Ce bleu vélocipède de effraction, qui a évènement des dizaines de milliers de déplacés, a entamé comme les législatives de 2022. Des centres politiques rivaux s’existaient pendant écharpés sur derrière d’accusations de décadence, de bourrages d’caveaux ou mieux de tromperie à cause le quantification des représentant. « Les tribus soutiennent inégaux candidats. Lorsque l’un de ces candidats est informé de malversations, ceci peut papoter des sévices et activement fatiguer en affrontements claniques », explique Oliver Nobetau, curieux vers le indicateur des archipel du Pacifique du Lowy Institute. Malgré le déploiement d’une centaine de soldats à cause la division, le flegmatique n’est oncques récompense.

Il toi-même déchet 37.2% de cet marchandise à deviner. La résultat est secrète aux abonnés.

Comments are closed.