Football : « Hidalgo tue Paris et sa magie… » La conseiller municipal de la mégalopole insultée par des supporters donc de la dernière heurt du PSG

l’constituant Alors que le PSG et la hôtel de ville de Paris sont davantage tombés en haine sur la valable adjudication du Parc des Princes, l’conseiller municipal parisienne a été acquisition à article et insultée par quelques-uns sepctateurs donc du neuf amusement.

C’est une récit période pour la invention du PSG et la valable adjudication du Parc des Princes. Le responsable du night-club Nasser Al-Khelaïfi a annoncé il y a divers jours que le PSG quitterait son cirque de infiniment pour les années à arriver, derrière alors d’une décennie de négociations plus la hôtel de ville de Paris pile l’emplette du Parc.

A ronger itou : Football : « C’est fini maintenant, on veut bouger du Parc… », le responsable du PSG, Nasser Al-Khelaïfi communiqué le essouchement du night-club de son gymnase

Pour tellement, ensemble le monde au night-club ne souhaite pas apostasier ce gymnase. Un gîte de supporters parisiens a de la sorte insulté et reçu à article à de nombreuses reprises, donc de la dernière date de Ligue 1 auprès Lille (3-1, sabbat 10 février), celle-ci qui a été traitée quand la directeur de ce haine. La conseiller municipal de Paris, Anne Hidalgo a, en réaction, été tourment de banderoles et allocution dénigrants de la tronçon du Collectif ultras Paris (CUP) pour la podium Auteuil. « Hidalgo tue Paris et sa magie » ou davantage « Sans le PSG le Parc n’a plus de prince » pouvait-on ronger.

Alors que le CUP est franchement antithétique à un essouchement du gymnase actif par le PSG depuis 1974, l’subsidiaire aux Sports de la hôtel de ville de la mégalopole, Pierre Rabadan, a ardemment réagi. « Les propos entendus dans les tribunes samedi, insultants et homophobes, n’ont pas leur place à Paris ni dans les stades » a-t-il hiéroglyphe sur X.

Nous souhaitons que le PSG prime au Parc. Et le Parc doit surnager aux Parisiens.
Les allocution entendus pour les tribunes sabbat, insultants & homophobes, n’ont pas à eux vrai à Paris ni pour les stades.
Nous allons remarquer la @LFPfr et la acte pile que des sanctions soient prises. https://t.co/mBxRFtDXmE

— Pierre Rabadan (@PierreRabadan) February 12, 2024

A ronger itou : PSG : « Dans 12 jours, on sera peut-être tous morts ! » La récit algarade médiatique déroutante de Luis Enrique, l’chef parisien

De son côté le CUP se défend en démontrant au night-club et à la hôtel de ville son faim de surnager au Parc, annonçant, « Le PSG c’est le Parc des Princes et le Parc des Princes c’est le PSG (…) nous n’envisageons pas être la génération de supporters qui aura vu le club quitter son antre de toujours. »

Le vulgaire a comme fixé abstraction accueillant à un alourdissement de son cirque, souple à 60 000 lieux (48 000 lieux maintenant), une prévoyant en bibliographie au espérance de son responsable Nasser Al Khelaïfi, en cas de adjudication du Parc des Princes.

Comments are closed.