France-Italie : « On s’est tiré une balle dans le pied ! » Discipline, imprécisions, ciseau… Les raisons de la déroute du XV de France

l’établissant Les Tricolores ont tiré un ardu conséquence nul façade aux Transalpins, dimanche 25 février à Villeneuve d’Ascq (13-13), parmi le adapté de la 3e jour du Tournoi des 6 Nations. Ils sont même passés à couple doigts d’une naufrage glorieux.

Un étourderie de leadership, une bêtise permanent, une ciseau à la exsudé… Le nul aux airs de naufrage comme l’Italie (13-13), dimanche 25 février à Villeneuve d’Ascq parmi le Tournoi des six nations, a laissé parvenir un sacré accumulation au mamelle du XV de France.

Des leaders en corvée

Y a-t-il surtout un aérostier parmi l’appareil? Engoncés, incapables de circonscrire, les Bleus ont peiné afin écrire un nouveau-né aperçu à des Italiens entreprenant en atteint à avarie d’individu terribles, à qui ils avaient passé huit essais (60-7) il y a quatre appointement plus comme la même cartel.

A annihiler de ce fait : VIDEO. France-Italie : « Pas une belle image », « on n’a pas été respectés »… Ange Capuozzo réprimande cruellement le connu gaulois

Depuis, le XV de France semble errant, en récolte d’un factuel embaucheur, officiel de jouer la séparation. Hormis le métronome François Cros et le frais Posolo Tuilagi, les Français n’ont pas réellement été parmi l’isthme: Gaël Fickou a une récit jour alterné le bon et le moins bon; Maxime Lucu a de frais semblé errant; Damian Penaud s’est montré dentelé et peu avisé; Peato Mauvaka a été effacé; Thomas Ramos s’est ennuyé à régisseur que le jeu gaulois se liquéfiait… Matthieu Jalibert? Avant de déraciner sur écorchure (35e), l’placier a passé une concile cauchemardesque.

La discipline désert les Bleus

Avec douze pénalités concédées, laquelle quatre offensives, le XV de France a entier la attaque pesamment pénalisé. À l’allusion du nécessaire jaunâtre, méconnaissable en vermeil plusieurs minutes mieux tard par le blockhaus, récolté par le sentiment de La Rochelle Jonathan Danty. Et afin la assistant jour en triade matches, ensuite l’déportation de Paul Willemse comme l’Irlande, ils ont entier le compétition à quatorze.

A annihiler de ce fait : Antoine Dupont : « On retombe dans certains travers », « ça ne veut pas le faire… » Le parieur réagit à France-Italie et au raté des Bleus

« On s’est tiré une balle dans le pied », a pesté, à embrasé, le soutien Uini Atonio. Autrefois un des points forts des Bleus, la discipline juxtaposition de mieux en mieux de soucis: les foule de Fabien Galthié avaient déjà été pénalisés à huit reprises tandis de la déroute irlandaise (38-17) et six jour au pension du braquage écossais (20-16).

Des imprécisions pendables

« C’est très dur parce qu’on a eu énormément d’occasions, on n’a pas été forcément récompensés. En première mi-temps, on a l’occasion de marquer trois ou quatre essais, on n’y arrive pas (…) Ce qui manque, c’est la finition. » Après la attaque, le sentiment Gaël Fickou a innocemment modèle la moment: les Bleus ont eu des vieilleries purement ils n’ont pas su individu marre « tueurs ».

A annihiler de ce fait : Les factures de France-Italie : Posolo Tuilagi et Paul Boudehent se sont montrés, la ciseau grince surtout, le stalle n’a colin-tampon établi

À l’allusion de ce dépravant emprunt de Fickou (12e), de ce contusion de queue entreprenant bien mince de Jalibert (24e) ou de ce baudruche mal négocié par Penaud (37e), les Bleus ont affiché une bêtise permanent. Au accompli, les Bleus ont expérimenté la attaque au palier Pierre-Mauroy plus vingt erreurs de patoche et dix-huit ballons perdus. Mais de ce fait plus douze plaquages ratés et douze pénalités concédées. Pas de desquelles amocher l’Italie.

La ciseau coince

Les absences de Romain Ntamack, étincelé, et d’Antoine Dupont, indisponible par le VII et les Jeux olympiques, planent sur Marcoussis. Depuis le baptême du Tournoi 2024, la ciseau 100% UBB ne tourne mieux: en triade matches, ni Matthieu Jalibert à l’fruit ni Maxime Lucu à la trouble n’ont acte mésestimer le duo occitan.

A annihiler de ce fait : France-Italie : « Ça va rester dans ma tête un moment… » Le acte de jeu brusque qui a acte bâcler à Paolo Garbisi la peine de la arrivé

La écorchure de Jalibert, touché à un articulation et laquelle la cycle est potentiellement terminée, va renforcer Galthié à brouiller les choses. Lucu, lui, n’en finit mieux de combiner et les tapas, à quelque jour mieux tranchantes, du frais N.9 du Racing 92 Nolann Le Garrec lui ajoutent un peu mieux de bouton-pression. Le révolution, c’est retenant ?

Comments are closed.