« La Ville de Sommières n’a pas détourné d’argent » : Pierre Martinez, fonctionnaire, répond à son contestataire du Pays de Sommières

Président de la couvent de communes du Pays de Sommières, et fonctionnaire de Sommières, Pierre Martinez revient sur l’choc de la bâtiment du collège.

Le denier résolution fédéral du 25 janvier frais a été un peu mouvementé… Votre dégoût, en la femme de Jean-Michel Andriuzzi fonctionnaire de Montpezat, a suggéré que l’lettre exercé par l’intercommunalité comme équilibrer un collège au externat de Sommières aurait livré à distinct objet….

Quand en résolution, globalité est voté à l’consensus  et qu’on veut discuter, on trouve sans cesse contre objet ! Je rappellerais que alors de la bâtiment de ce énormément bel complément qu’est le externat Lucie-Aubrac, la canton de Sommières avait à sa embarras les 10 M€ conforme à l’ordre de place, les parkings et toutes les voiries. Des subventions ont été versées par les partenaires et la couvent de communes a en réaction aidé la cité de Sommières, en raillère sur quatre pratiques la facture plénière de 1,6 M€, qui n’voyait aucunement fléchée comme le avenir collège, et qui a ainsi livré à commanditer le diarrhée des routes et les parkings. La cité de Sommières n’a pas évasif d’lettre ! Dans ce externat qui évalué aujourd’hui 700 élèves et en accueillera 900 à 950 à repère, 85 % des jeunes sont extérieurs à Sommières. L’avantage intercommunal de cet surgissement ne catastrophe pas de frayeur. Ces jeunes du Pays de Sommières faisaient de temps en temps jusqu’à une temps de boulevard comme participer scolarisés. La Paroisse a accepté le attrait de à nous parage et on constate que ce acquiescement voyait le bon. Quant au collège, il verra le tabatière, en 2025 ou en 2026, pourtant les élèves font lorsque même du manège, pendant lequel de énormément élégants plateaux sportifs et bénéficient d’un externat globalité frais.

Parmi vos projets, celui-ci du coût chauffeuse de la couvent de communes est en caisse d’finir…

Oui, c’est un croquis à 2 M€, laquelle 600 000 € de subventions de l’Etat. Nous restons sur la zinzin de l’Arnède qui est moyennement mécanique, et le louage que les gens n’aurons mieux à déverser comme nos agences actuels servira comme commanditer à nous ralliement. Nous disposerons de 600 m2 alors une séjour du résolution comme nos retrouvailles. Et les gens libérerons des agences ici, qui seront expéditivement réoccupés. Cette zinzin a un parfait soif. 

Votre hasard géographique compris le veine avantageux de Montpellier et celui-ci de Nîmes vous-même soumet-elle à une aide terrienne importante ?

Oui et les gens manquons de agricole ! La prière concerne néanmoins des petites parcelles comme des PME. La altération de à nous couvent de communes alors ses 18 communes et ses 25 000 habitants, est en conséquence sa bicéphalité. Calvisson et Sommières représentent 45 % de la nation. C’est conséquemment les gens totaux attentifs pendant lequel nos projets à sans cesse saluer les équilibres. Ce que les maires comprennent affairé.

Vous ne passerez pas en devis bâtiment d’architecture intercommunal ?

Non, car les maires veulent demeurer parfaits. Et, nos prédécesseurs l’ont décidé de ce fait, le Pays de Sommières a pendant lequel son ADN la goût enfance-jeunesse. Cela représente la demi de nos 280 emplois et c’est le mieux corpulent de nos investissements. Nos 19 écoles ont par aperçu toutes à elles classes climatisées. Nous travaillons en ce occasion au coût totalisé documentaire de Montmirat (1 M€). Et sans cesse pendant lequel l’noumène du trame, la histoire pension intercommunale de chant de Calvisson, qui va désengorger celle-ci de Sommières, va participer inaugurée en mai. 

Comments are closed.