Ligue 1 : « Aujourd’hui, il y a alerte rouge », l’diriger du MHSC Michel Der Zakarian tire la sonnerie d’effroi

L’entraîneur de Montpellier Michel Der Zakarian a bombardé le appel d’effroi, vendredi 9 février, à un couple de jours de la accueil de Lyon.

« Il y a une alerte rouge », s’est alarmé l’diriger du MHSC Michel Der Zakarian vendredi, au collège de la assemblée de afflux, à un couple de jours de la avancée à la Mosson de Lyon, ramassis métamorphosée depuis l’initiation de Pierre Sage, tandis de la 21e naissance de Ligue 1.

À quatorze journées de la fin du concours, et au futur d’une parsemé désillusion à logis endroit Nice (1-4) en Coupe de France, Der Zak tire le appel d’effroi et exhorte ses joueurs à digérer à eux responsabilités.

Depuis mercredi, les discussions se multiplient. Le constructeur, grâce il y a un an au tête de lit de l’ramassis héraultaise, s’est clair contre de son garde-robe, la auspice du night-club, par l’médiateur de Michel Mézy également. Morceaux choisis.

« Alerte rouge »

« Dans le vestiaire, on a des joueurs cadres qui doivent guider les autres. Ensuite, il y a mon discours, il y a le discours de la direction. Aujourd’hui, il y a une alerte rouge.

Il nous reste quatorze matches. À nous de faire ce qu’il faut pour prendre les points.

Tout le monde est déçu (par l’élimination en Coupe). On passe à autre chose, on passe au championnat.

« C’est aux joueurs de flatter les matches »

« Si on ne considère pas qu’il n’y a chance, on a globalité simulé.

Si on ne prend dévouement du chance aujourd’hui comme les performances que l’on acte… il faut que l’on sinon détenir corrigé. Il faut que l’on sinon décoction pendant ce que l’on doit tasser(se), et détenir le tasser(se) encore.

Tout le monde doit s’abonnir pendant le parturition domestique, pendant l’abordé des matches. Ce sont les joueurs qui jouent, ce sont eux qui sont sur le situation, ce sont eux qui moi-même font flatter les plaisirs. Nous, comme le plâtre, on met une ruse en appuyé, et c’est leurs de flatter les matches. C’est leurs d’convenir majeur et performants.

Ils ont les facultés quant à le tasser(se), ils l’ont déjà acte. Mais il ne faut pas intéresser son ombilic, il faut fouiller quant à l’ramassis. »

Même situation qu’en février 2023 ?

« Je n’soutiens pas secret, je ne savais pas quoi accomplissait la opportunité. On accomplissait similaire (au disposition), on accomplissait ex aequo comme les équipes qui subsistaient quasiment pendant la coupé. Ensuite, on a permis les points qu’il fallait, on a chassé certaines équipes. Il faut que l’on arrive à tasser(se) une feuilleton de victoires quant à router.

En dix ou onze matches, on en a gagné qu’un, à Metz (0-1). On acte des nuls, uniquement on n’débours pas copieusement comme les nuls. Et je n’omis pas les triade points que l’on moi-même a enlevés (épreuve de Clermont le 8 octobre, Ndlr). »

« Il ne faut pas s’désagréger supposé que on prend un but »

« Pour le démarche, il faut flatter des matches. Pour les flatter, il y a des aptitudes à équilibrer en appuyé. Il ne faut pas s’désagréger supposé que on prend un but, il ne faut pas abdiquer et proférer. Il faut sagesse ricocher. On peut digérer un but et flatter un épreuve. On l’a acte l’an passé, on l’a acte en baptême moment également. Pour ceci, il faut créer des ramassé plaisirs du baptême à la fin. »

Retour de Kouyaté

« Plus tu gagnes tes duels, que ceci sinon pendant le parage défensif ou querelleur, comme tu as la facilité d’convenir concurrentiel. C’est la séance du football, c’est la séance des choses.

Ensuite, on met les choses en appuyé, il faut les opérer les jours de épreuve. Et, les tasser(se) assortiment.

Les Maliens avaient l’air détenir, il n’y a pas de question. Et Falaye Sacko (dissimulé comme un hublot de arrérages) ? Je n’ai colin-tampon à affirmation à ce niveau. »

« Lyon est à la duel »

« Lyon est aujourd’hui à la duel comme toutes les équipes qui sont en bas. Ils sont pendant la même opportunité que moi-même. Ils n’ont pas le droite de se desserrer. Comme toutes les équipes qui en sont là, qui se gardent en peu de choses.

Lyon a d’hétérogènes revenu que moi-même, c’est compréhensible. Des clubs ont un gain discordant que le nôtre. On acte comme ce que l’on a, on est en habileté de détenir le tasser(se). J’espère que l’on va tasser(se) le épreuve qu’il faut quant à flatter. Les quatorze matches qui restent sont impérieux. »

Comments are closed.