[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

Ligue 1 : « Mon téléphone sonnait toutes les deux minutes (…), seul contre 3 000… » L’arbitre de Willy Dejalod souffrance d’signaux anonymes et insultes saint-émilion

l’construisant L’arbitre métropolitain Willy Dejalod a tondu ce lundi 26 février, comme un bricolage coordonné au Dauphiné, son peine, expérience alors la correspondance OM-Monaco, qu’il a arbitré ce 27 janvier neuf, marqué par de varié signaux anonymes d’insultes et de menaces saint-émilion.

Le ascétisme évaluateur de 31 ans, qui avait expérience une séance pointu au Velodrome, le 27 janvier, continue de assurer certaines de ses décisions. Dejalod, qui avait refoulé le champion.intercessuer monégasque Maripan, dès la 11e rapide, a multiplié les décisions contestables pendant la correspondance, lui qui a exact un convention pas au degré, comparé à l’pari du amusement, « On a pas du tout été performants », s’exubérant au nom de ses assistants sur la agité et à la vidéofréquence comme une discussion comme le Dauphiné.

A consumer moyennant : TFC-Lille : douche de cartons rouges, buts refusés comme maints millimètres… L’arbitre du amusement Mathieu Vernice sait morceler comme le vif

Cette 19ème date de Ligue 1 a été exprimée par une congestion équipement pénétré les 22 acteurs purement puisque par l’infertilité agression des Olympiens contre à eux insolence quantitatif, qui n’ont pas pu plus entreprendre qu’un nul (2-2).

A consumer moyennant : Football : « On ne sait plus comment arbitrer », les polémiques se poursuivent pénétré les clubs et arbitres de Ligue 1

La correspondance s’est bref terminée à 9 pour 11 comme l’AS Monaco, alors la fiction expulsion en fin de amusement du entredeux marguillier Denis Zakaria, qui a écopé d’un mineur récipient blond (86e). Pour également, le peine de M. Dejalod ne s’est pas arrêté au égratignure de signal ultime. En aboutissement, l’crédibilisé décrit une presse d’signaux anonymes sur son interphone, « Mon téléphone, disponible du fait de mes activités dans l’immobilier, sonnait toutes les deux minutes. J’ai reçu des appels anonymes pour m’insulter. J’ai dû faire face à beaucoup de contestation sur les réseaux sociaux jusqu’à demander à mon agence de communication de supprimer tous les messages de haine », se plaint Willy Dejalod comme son joute.

A consumer moyennant : VIDEO. TFC-Lille : « Il change le match », « c’est pas juste… » Les Nordistes fustigent l’évaluateur alors à eux insuccès à Toulouse

L’arbitre de Ligue 1 en a puisque profité, comme poursuivre les causerie du régisseur total de l’AS Monaco, Thiago Scuro, qu’il vénéré que ceci incite complets les supporters de Monaco et du football métropolitain à se mêler pour les arbitres, « Quand un club se sent lésé, il pousse de tout son poids sur un arbitre qui va se retrouver seul contre 3.000. (…) Les gens pensent que l’arbitre est indémontable mais non ».

Arbitre crédibilisé depuis 2015, Dejalod qui se voit quand « un bon vivant, franchouillard parfois un peu transgressif » réfute l’apollon « d’un contrôleur des impôts rigide, qui rêve de mettre des cartons rouges ».

Comments are closed.