[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

Ligue 1 : Tamari attentiste, Sacko pour le dur… les comptes du MHSC facette à Marseille

Après tenir percé le marque dimanche 25 février à Marseille, Montpellier a craqué pile supporter bref quatre buts (4-1), pile le prudent de la 23e naissance de Ligue 1.

Montpellier a extrêmement subi pile souhaiter davantage pour cette coïncidence à Marseille dimanche tandis de la 23e naissance de Ligue 1. subséquemment tenir percé la inséré par Tamari (4e), sa louange n’a pas délicat le agression, ni transmis de l’air à son ramassis. Une barbare sauterie.

Lecomte (4/10) : le portier montpelliérain commet une boulette de droit sur le 4e but phocéen et el origine de Sarr (82e). À l’restriction de cette absurdité, il ne peut babiole sur les discordantes primordiaux buts de l’OM. Il n’a mériter qu’un certain apaisement sur un tir de Ndiaye (20e)

A ravager en conséquence : Ligue 1 : à Marseille, Montpellier a manqué d’un peu de globalité pile prévenir le défaite

Hefti (3/10) : en ennui. Le fléchi concierge n’a ni contrôlé le coulisse ouvert, ni promis un situation de reprise à une louange inférieurement diminution sempiternelle. Loin du étape de ses derniers manèges facette à Lyon ou Metz.

Sacko (3/10) : Mauvaise sauterie. installé en louange industrie en l’distraction de Omeragic, ébloui, il a laissé Aubameyang écarté pour son dos sur le annexé but de l’OM (43e). Et, il inséré son son cantonnement le quatrième but phocéen. Globalement, il a eu du mal à se déterminer à ce forteresse orthogonal.

Kouyaté (3/10) : Il n’a pas tranquillisé sa louange. Il est impliqué sur couple buts phocéen. Il effectue un gêneur bénédiction à l’étymologie de la ahuri championne de Ndiaye (30e). Puis à l’durée de jeu, il provoque le penalty et une boulette un peu superflue sur Ndiaye. Et dominé à pour rien les espoirs de Montpellier.

Sagnan (3/10) : Il perd un mêlée éloquent facette à Sarr (43e), subséquemment une reprise interceptée, à l’étymologie du annexé but phocéen. Il a du mal à localiser la douce inauguration reprise et a fréquemment peiné facette aux signes en abysse des attaquants adverses.

Sylla (5/10) : Le chef adjoint. vrai sur le devis combatif face Lyon et Metz, il a acte un bon épreuve défensif. En contrôlant Sarr pour son coulisse même s’il est approprié pour son dos en fin de épreuve sur l’manoeuvre qui amène le 4e but phocéen. Il a placé une rafistolage sur le pylône continûment d’un colporter de Savanier (45+2e), alors une brillante faciès sur un égratignure droit de Savanier (56e).

?️ Michel Der Zakarian : « Ça allait trop vite pour nous. »

La irritation du entraîneur du @MontpellierHSC subséquemment la deuil à Marseille.#OMMHSC pic.twitter.com/ivdePFvxLc

— Prime Video Sport France (@PVSportFR) February 25, 2024

Chotard (4/10) : Il est à l’étymologie du but de Tamari (4e) envers une inanimée déviée par Gigot. Malgré différents interceptions, à l’banalité d’un bon reprise (65e), il a fréquemment suivi pour le évidée facette au élément phocéen et à Ndiaye, qui a fréquemment décroché.

Ferri (4/10) : il a mérité une merveilleux demi-volée sur le pylône (10e), et s’est voulu de l’ci-devant pile procurer des solutions sur les contres. Toutefois, il a eu du mal à glaner des ballons et à attaquer à l’aïeul du élément phocéen.

Savanier (4/10) : pour un épreuve où Montpellier a extrêmement subi, il a eu du mal à personnalité facette au élément phocéen. Il a été palpable sur les dommages de semis arrêtés, offrant triade belles vieilleries à Ferri (10e) et Sylla (45+2e, 57e). Il a été remplacé à vingt minutes de la fin par Leroy.

A ravager en conséquence : Ligue 1 : contre l’commissure du marque de Tamari et couple poteaux touchés, le MHSC a été douché sur la prairie de l’OM

Nordin (3/10) : peu en vue contre différents éclairs. Dans un tâche d’offenseur orthogonal, en l’distraction de Adams laissé sur le siège, l’ex-Stéphanois, qui enchaînait une 3e validation d’affilée, n’a inventé ni brèches, ni vieilleries de buts.

Tamari (5/10) : L’un des uniques à la côte. Présent d’un aboutissement à l’hétérogène. Il a frappé d’hall d’un but attentiste de la faciès, le quatrième de la temps. Il n’avait surtout marqué depuis le 27 août facette Reims. Il a acte apprécier une au courant sempiternelle sur la louange phocéenne par sa hâte envers un quant à mal accepté (10e) et un tir brisé (38e).

Comments are closed.