L’Otan n’est pas « une alliance à la carte », réagit l’UE postérieurement les capitaux de Donald Trump

Le animateur de la destine occidentale, Josep Borell, a carré lundi que l’Otan ne peut dépendre « une alliance à la carte » en riposte à un encensement de Donald Trump. En expédition avec l’installation républicaine, l’ex-président étasunien a réticence qu’il pourrait suspendre de commencer en bras à un territoire jambe en cas d’algarade de son généralité.

Publié le :

3 mn

Publicité

L’Union Européenne recadre Trump. L’Otan ne possiblement « une alliance à la carte », a estimé lundi 12 février le animateur de la destine occidentale Josep Borrell, réagissant aux conférence de Donald Trump qui a symbolisé la filon de ne davantage restreindre les territoire de l’Alliance lesquels la coopération payeuse est fragmentaire.

« Soyons sérieux ! Soyons sérieux ! L’Otan ne peut être une alliance à la carte », a lancé Josep Borrell face à une assemblage ministérielle de l’UE à Bruxelles.

« À l’époque où nous vivons, une alliance militaire ne peut fonctionner au gré de l’humeur du président des États-Unis, ce n’est pas: ‘oui, non, demain, non, ça dépend’. Allons ! l’Otan existe ou bien n’existe pas », s’est-il contrarié.

« Durant cette campagne (électorale américaine), nous allons voir et entendre beaucoup de choses (…) Ne comptez pas sur moi pour commenter toutes les idées stupides qui s’exprimeront lors d’une campagne nationale aux États-Unis », a-t-il menacé.

Lors d’un symposium, l’ex-président étasunien, qui affrontera éventuellement Joe Biden à l’désignation présidentielle de brumaire, a rapporté sabbat une colloque qu’il aurait eue en compagnie de l’un des chefs d’Récapitulation de l’Otan, sinon le immerger. 

« L’un des présidents d’un gros pays s’est levé et a dit: ‘Monsieur, si on ne paie pas et qu’on est attaqué par la Russie, est-ce que vous nous protégerez?' », a-t-il éclairci, face à de poindre sa encyclique : « Non, je ne vous protègerai pas. En fait, je les encouragerais à faire ce qu’ils veulent. Vous devez payer vos factures ».

L’Otan « capable de défendre tous les Alliés »

Joe Biden a réagi alertement : « Le fait que Donald Trump avoue qu’il compte donner le feu vert (au président russe Vladimir) Poutine pour davantage de guerre et de violence, pour continuer son assaut brutal contre une Ukraine libre et pour étendre son agression aux peuples de Pologne et des États baltes est affligeant et dangereux », a-t-il carré dimanche.

À engouffrer égalementAvec Steadfast Defender 2024, l’Otan imagine le intrigue du mauvais en compagnie de la Russie

« Toute suggestion selon laquelle les Alliés ne se défendront pas les uns les autres sape notre sécurité à tous, y compris celle des États-Unis, et expose les soldats américains et européens à un risque accru », a de son côté montré le copiste courant de l’Otan Jens Stoltenberg.

« L’Otan reste prête et capable de défendre tous les Alliés », a-t-il cabossé comme un ticket. « Je suis convaincu que les États-Unis resteront un Allié fort et engagé au sein de l’Otan, quel que soit le vainqueur de l’élection présidentielle », a-t-il supplémentaire.

Avec AFP

Comments are closed.