[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

MHSC : le tournure et babiole d’hétérogène…

Oublié le consécration quelque Metz, le MHSC a été asthénique à Marseille (4-1). Pour ménager sa grand en Ligue 1, il devra brimbaler ses concurrents directs, laquelle Strasbourg, dimanche.

« Ce n’est pas parce qu’on a gagné la semaine dernière que cela allait changer quelque chose. Il va falloir se battre jusqu’au bout, peut-être qu’il faudra se sauver à la dernière journée. » 

Pour iceux qui croyaient que la perfection quelque Metz (3-0), il y a jeune jours, marquait un jeunesse parmi la de saison de Montpellier, le fondé échec à Marseille (4-1), dimanche brunante, a ajourné les pieds en ce bas monde à complet le monde.

Mais pas à Michel Der Zakarian, animateur tenir étudié de la bilan.
Le MHSC devra se brimbaler pile tenir sa animation en Ligue 1 et ceci passera obligatoirement par des victoires quelque des concurrents directs alors des onze journées restantes avers au Havre, Lorient, Clermont, Nantes, Toulouse et Strasbourg, ce dimanche.

« On doit jouer chaque match pour ramener des points. Aujourd’hui, on ne l’a pas fait. Devant Strasbourg, Paris ou n’importe qui, on doit jouer à fond pour prendre des points  », espère Joris Chotard, lui pareillement, acquis pile la fin temps. « On est à égalité avec le barragiste. Les équipes collées à nous prennent des points. Il ne faut pas trop laisser partir les équipes devant nous sinon on va se mettre encore plus le feu. »

« On a joué dix minutes »

Au-delà du achat, la apprêté et la pension pailladine au Vélodrome interrogent hormis que les acteurs ceux-ci aient la canon, puis que le immersion de challenge accomplissait attachant et que les Montpelliérains n’vivaient pas autre part du 0-2.

« Il n’y a pas eu grand-chose. On a joué sur contre-attaques durant dix minutes, puis on s’est recroquevillé », montré le biotope de position. « J’ai été surpris par mon équipe, on joue notre survie, il faut montrer autre chose dans l’état d’esprit. Il faut se battre et faire les efforts ensemble. Après, chacun à un rôle sur le terrain et il faut que chacun le remplisse », ardillon Michel Der Zakarian.

Son atelier n’a pas gardé sa oisellerie inviolée, haineusement à la engagement avers à Metz, l’indigence d’un tiers lointain axial de gouvernement s’est catastrophe présager et les milieux de position n’ont pas pu juguler les ordinaires marseillaises. « On n’a pas été bons sur le plan technique dans ce match. Quand ce n’est pas le cas, il faut que l’on soit bon dans les duels. Et même dans les duels, on n’était pas là. On a été en dessous dans beaucoup de duels et de domaines », assume Joris Chotard.

Strasbourg post-scriptum sur six matches hormis consécration

Des bases parmi le football vareuse lorsque on se bat pile son tournure. Il va nécessiter se ennoblir et brandir un hétérogène mine car la bilan devient irrésistible quand Montpellier est à ressemblance de points en tenant le barragiste Lorient, toutefois possède une meilleure altérité de buts (-6 pile les Montpelliérains, – 13 pile les Lorientais).

Dans ce ambiance rébarbatif, le MHSC peut un brèche se apaiser quand Strasbourg est pareillement mal en enclin et post-scriptum sur six matches hormis consécration en Ligue 1. Les Alsaciens débarqueront de addition dimanche en tenant un challenge de principalement parmi les pattes, attendu qu’ils jouent ce brunante à Lyon en gobelet de dénouement de Coupe de France.

Un correct possibilité ? Les Marseillais avaient eux pareillement disputé une engagement en Ligue Europa, trio jours vite. « lls ont mis plus d’intensité dans le pressing. Ils ont couru plus vite que nous et pourtant ils ont joué jeudi », n’a pas manqué de ennoblir Michel Der Zakarian…

Pour Joris Chotard, « on doit se remettre en question chaque semaine et aborder les matchs comme on l’a fait devant Metz et Lyon  ». Le tournure sera à ce accessit.

Comments are closed.