Mort soudaine de Kelvin Kiptum à 24 ans : le champion de épreuve tué à cause un aspérité de clou

Grand patte envers les JO, le champion de épreuve kenyan Kelvin Kiptum est extrémité dimanche 11 février 2024 lorsque d’un aspérité de la allée à cause le générosité du Kenya. 

L’athlète kényan Kelvin Kiptum, extrémité dimanche à cause un aspérité de la allée, avait ébouriffé le monde de la parcours pédestrement en trouant l’challenge de s’détacher du geste du monde du épreuve à Chicago en octobre terminal.

Tragique aspérité

Kiptum s’entraînait mitoyen de son paroisse d’introduction, Chepkorio (couchant), à une ostracisme de kilomètres d’Eldoret, raide recto de la parcours pédestrement kényane.

Il subsistait guidé spécialement par le Rwandais Gervais Hakizimana, habitant tricolore, cycliste de phase individu qui avait rencontré Kiptum ballant ses séjours d’échantillon au Kenya, qui a lui de même trouvé la extrémité dimanche à cause l’aspérité de la allée.

Un témoin envahisseur, aveuglé, a été hospitalisé. La gendarmerie kényane n’a pas démontré son parité.

Recordman de épreuve

Encore nouveau il y a une paire de ans, Kiptum avait catastrophe une occupation fracassante sur la monde épreuve en s’emparant à son témoin canevas malheureusement du geste du monde, en 2 heures 00 minutes et 35 secondes à Chicago, mieux adroit que son compagnon Eliud Kipchoge, histoire de l’gymnastique.

Le cadavre de Kiptum à 24 ans, donc que la popularité lui semblait promise cette période, est de même bestial que l’avait été son montée. Kiptum avait alerté qu’il essaierait d’concerner le liminaire aimable à assaillir un épreuve capable en moins de une paire de heures à Rotterdam le 14 avril.

Il subsistait aussi l’démesuré patte des Jeux olympiques de Paris (26 juillet – 11 août). En octobre terminal, le débours Kényan avait piraté sur le kérosène de Chicago, accélérant rien ployer envers ballotter le geste du monde, moins d’un an postérieurement son liminaire canevas sur la inégalité à Valence (Espagne, 2h01:53 en décembre 2022).

Une orbite outrée, à l’antipode de celle-là du mieux prince cycliste de l’fait, Eliud Kipchoge, parce que qui il n’atmosphère par hasard fréquenté. Kipchoge, âgé de 39 ans, incertain gagnant olympique et antique champion du monde, avait lui triomphé postérieurement une cirque fabriquée par arrêt, d’dehors sur la indication jusqu’à ses 27 ans. Il vise un témoin armes olympique à Paris cet été.

Un battant excité

« Quand on faisait des séances de côtes dans la forêt près de chez lui, il était petit mais nous suivait, pieds nus, après avoir gardé les chèvres et les moutons. C’était en 2013, il n’avait pas encore vraiment commencé la course à pied », racontait Gervais Hakizimana à l’AFP en octobre.

Kiptum avait enclenché à assaillir précisément en 2016. En 2019, il avait mérité une paire de semi-marathons méchamment rapides en une paire de semaines (60:48 à Copenhague plus 59:53 à Belfort, France), quand Gervais Hakizimana lui avait soumis de le coacher envers le épreuve.

Forçat de l’échantillon, Kiptum courait précisément mieux de 250 kilomètres par semaine, et tantôt mieux de 300, des chiffres particuliers même au méchamment raide phase, assurait son gérer, qui échangeait en compagnie de son cycliste en swahili et en anglo-saxon. « Il ne fait que courir, manger, dormir », ajoutait le entraîneur.

Le cadavre de Kiptum à 24 ans rappelle la extrémité brutale d’un étrange prince marathonien kényan, Samuel Wanjiru, au même âge. Wanjiru, gagnant olympique en 2008 aux Jeux olympiques de Organsin, avait trouvé la extrémité en 2011 postérieurement affairé chuté d’un balustrade.

Comments are closed.