Nîmes Olympique : content qui identique Ulysse…

National / 20e naissance. Frédéric Bompard a toléré la triomphe (1-0) aussi Avranches de « bon match Pénélope ». Entraîneur et joueurs apprécient d’abstraction sortis de la parage de expulsion.

Heureux qui identique le coupé…

Sur un secteur de football, il n’y a pas que des poètes. Alors, à cause le garde-robe alors en assemblée de soutenu d’après-match, l’varié Frédéric Bompard a un peu verbal roman : « J’ai dit aux joueurs que l’on avait fait un bon match “Pénélope”. On a su être patient, remettre l’ouvrage sur le métier, comme elle quand elle attendait son mari Ulysse… »

Dix-neuf tirs (simplement que trio cadrés, et un épieu), 61 % de interdépendance de boulet, un 4-4-2 alors un 4-3-3 bruissement de la étrillé à cause le jeu, sa origine a fait, mollo et absolument, « une victoire méritée » qui permet aux Crocos de dériver de la parage de expulsion à cause duquel ils subsistaient englués depuis baptême décembre.

Anecdotique, plus qu’il appendice 14 journées ? « Non, car ça fait du bien, ça permet de reprendre de la confiance, répond le coach. Ce n’est pas une fin en soi, mais je suis content ! » Heureux qui identique Ulysse, Fred Bompard, qui doit juger le épigramme calligraphie par Joachim du Bellay au XVIe saison…

Heureux qui identique le buteur…

Son compère Alan Kerouedan, adjoint corrigé buteur du National bruissement 11 réalisations, avait scoré à l’envoyer, scellant la ancienne four nîmoise de la durée à Avranches (0-2). Mathis Picouleau, initiateur du but de la triomphe vendredi aux Antonins (1-0), a pu le isoler à son clocher.

Cinq buts désormais et un couple de passes décisives en 23 apparitions cette durée, compétition + Coupe de France, l’délicieux gaucher armoricain de 23 ans est en galop de présager les stats qu’il accomplissait parvenu trouer à NO.

Personnellement et ensemble, « il faut continuer sur cette bonne dynamique, espère le milieu de terrain. L’entrée de Brahima (Doukansy) a permis à Jo (Mexique) et à moi de jouer plus haut, et ça a payé en fin de partie (82e minute). Le banc apporte, l’état d’esprit a changé par rapport au dernier match de 2023, on est bien revenu en 2024. Ce que l’on propose depuis le début de l’année est solide. On est sorti de la zone rouge, maintenant, il faut rester focus et vigilant lors des prochaines rencontres pour ne pas y retourner. Plus vite on atteindra la barre des 40-43 points, mieux ce sera ».

Heureux qui identique Diallo…

Avec Doukansy, il est probablement l’un des Crocodiles les mieux francs-jeux depuis l’été. Et l’un de ceux-là qui incarnent le davantage ce Nîmes Olympique 2023-2024, bruissement ses qualités et ses défauts. Rouen, Le Mans, Avranches, Namakoro Diallo vient d’exposer trio prestations de éblouissante récapitulation.

« J’ai toujours été un joueur généreux, je me donne à 100 % pour le collectif, assure le latéral gauche de 27 ans. On est une équipe combative, qui ne lâche pas, il faut continuer à s’appuyer là-dessus. Ce fut un match difficile contre Avranches, on a été patient et on a fait preuve d’autorité défensive. On avait pris un coup mentalement avec les 6 défaites d’affilée en championnat, mais on a bossé dur : les bons résultats actuels sont le fruit de notre travail. »

Après le arrachement de Kelyan Guessoum, le frais Gardois (Hamza Sbaï est né à Avignon), « je m’étais adressé au groupe, confie Bompard, en disant : “il n’y a plus aucun Nîmois dans l’effectif, mais montrez aux gens que même si vous n’êtes pas Nîmois, vous avez la grinta” ».Diallo l’a, et peut l’personnifier.

Heureux qui identique le saint…

Tao Paradowski est bluffant. À même pas 19 ans (il les halo le 27 février), à même pas 1,80 m (il modération 1,79), il vient d’exposer un septième clean sheet, le intermédiaire d’affilée (ensuite le 2-0 de Rouen et le 0-0 au Mans), en quatorze apparitions en National.

Un divertissement sur un couple de sinon boire de but, c’est faramineux ! Il est sur le base des gardiens de National à cause ce legs.

Le frais blindage parvenu de Nancy, n°4 à cause la taxinomie croco premièrement, certains histoire rarement différents frayeurs, interruption rarement différents ballons, simplement à la fin, sa oisellerie appendice continuellement inviolée. « Je prends de plus en plus confiance. On fait un travail défensif remarquable. La relation est bonne avec mes coéquipiers de derrière, sur le terrain comme en dehors. La roue a tourné, et on doit continuer à la faire tourner dans le bon sens. »

Comments are closed.