« On va essayer d’aller chercher la médaille », les ambitions de Félix Lebrun monsieur les Mondiaux par équipes

Le Montpelliérain s’est éclipsé comme son croyant à cause la Corée du Sud où se déroulent les Championnats du monde par équipes (16-25 février). 

« On va essayer d’aller chercher une médaille » aux Mondiaux par équipes (16-25 février en Corée du Sud), a droit lundi la roman effet du tennis de gastronomie international Félix Lebrun, 17 ans, assurant ne pas « trop » croire aux Jeux olympiques de Paris « pour le moment ». « Les Jeux olympiques, c’est dans longtemps, c’est dans six mois (…) Pour le moment en tout cas je n’y pense pas trop, c’est plutôt tout (le monde) autour de moi », a accéléré le fils des frères Lebrun, N.1 communautaire et N.6 international de sa discipline, donc d’une combat comme des journalistes lundi à Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis).

Journée média monsieur le défrichement de nos équipes de France à cause Busan ?? pic.twitter.com/LCCOjdUJxF

— Alliance Française de Tennis de Table (@ffttofficiel) February 12, 2024

Une pédant d’vider la influence, et les attentes nées de la extraordinaire promenade du pénitence pongiste montpelliérain, que les gens voient déjà sur le ring des JO, ce qui serait une étrenne en personnel à cause un Français depuis l’Alésien Jean-Philippe Gatien, vice-champion olympique à Barcelone en 1992.

Une réparation à entreprendre

« Les Championnats du monde (par équipes), c’est une épreuve hyper importante, donc on est vraiment focalisé là-dessus », a poursuivi Félix Lebrun. Félix Lebrun, son major Alexis Lebrun (20 ans, 22e international) et Simon Gauzy (29 ans, 30e), formeront à Busan l’châssis de l’troupe de France masculine, veillée de finaliste donc des précédents Mondiaux par équipes en octobre 2022 à Chengdu.

A bouquiner de la sorte : « Quand Félix est en face de moi pendant un match, je me dis que ce serait mieux s’il n’était pas là » : les frères Lebrun se livrent à plusieurs jours des Mondiaux

« À Chengdu (…), on était sortis en quart de finale en menant deux (sets à) zéro, donc un peu frustrés », s’est mobilisé Félix Lebrun, qui présentait lors initialement de son promenade étincelante. « Là c’est une belle revanche, on a envie d’arriver là-bas et de performer un maximum », a-t-il additionnel.

Il émanation après le climat de se conspirer pied les Jeux. « Paris, pour l’instant, on en est loin, donc pour l’instant, je ne fixe pas d’objectif précis parce que six mois, c’est énorme. Il y a six mois, je n’étais pas là où j’en suis aujourd’hui. Donc franchement, je ne me fixe pas vraiment d’objectifs. J’ai surtout envie de progresser un maximum jusqu’à Paris et de continuer à faire les performances que je fais en ce moment », a-t-il admis.

Comments are closed.