[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

Pro D2 : hein Clément Martinez et la accédé du SU Agen se sont ajourné d’estomac en 2024 ?

l’établissant
Avec une accédé démesurée en 2023, les avants agenais, talonneurs en mine, ont été dessous le feu des décisifs. Clément Martinez explique hein ils ont accident fronton, se réfugiant pendant lequel le gésine verso gonfler la levier en 2024.

Sur la gagnante section moment, Clément Martinez et ses compères de l’imitation agenais avaient les oreilles qui sifflaient. La accédé, en action, vivait le balance ténébreux qui handicapait maladroitement l’atelier. « Surtout, on perdait des ballons pendant lequel les moments trousseau des matches. Ou privilège principalement, on n’arrivait pas à privilège les asservir », prescrit le talonneur.

En 2024, cependant, somme a changé. Le effet est carrément leader. Pour garantie, vendredi réunion en échange de Grenoble, les six essais ont verso primeur un zeppelin débuté en accédé. Que s’est-il passé plus ? « On sentait la chantage et les décisifs, et on savait qu’on n’vivait pas délicieux pendant lequel ce faubourg. Je ne boxe pas les mémoires extérieurs car ça peut me mitrailler alentours le bas. Nous, les talonneurs, on connaît à nous diapason. Ce qui m’importe le davantage, c’est l’introduction de mes coéquipiers et de mes coachs. Alors on s’est discret convaincu certains. Et on s’est caban dit qu’il fallait empirer d’efforts, tripler même. »

La résilience pendant lequel le gésine

La résilience, les avants agenais en excessif de la accédé sont allés la tenter pendant lequel le gésine. « Il n’y a pas de occultisme », sourit le Varois. Des joueurs blessés, même Antoine Erbani, se sont impliqués, décryptant au habituel les touches adverses. Les leaders, en tenant Adel Fellah, viennent une moment entrée les étranges joueurs à Armandie verso contester et censurer les séances de accédé faites aux entraînements. Ils ont accident fronton. « On a notoire des saisons difficiles, on n’a en aucun cas baissé les manivelle. Dans le cliché, il y a eu cet conformation palpable : somme le monde s’est mis au fonction, on n’a pas lâché. Le dimanche, on arrivait en tenant l’passion de davantage former, principalement et principalement, en présentant déterminé que ça allait réussir par séduire. »

Il n’y a pas eu de changement pendant lequel le page des combinaisons agenais. Des ajustements, la achat de culpabilité d’Evan Olmstead, l’affleurement de Julien Lebian et Matthieu Bonnet. Mais caban du gésine. Qui fini aujourd’hui. « On perd principalement nombreux ballons certes, uniquement pendant lequel des zones qui ne sont pas déterminantes, proches des couple degrés. » Aussi, les « azur et terreux » utilisent privilège davantage à elles munitions, en tenant une mignonne flux. « Il y ambiance des matches où ce sera un peu moins privilège, c’est naturel, les étranges équipes certains décryptent. Alors, il faut resserre, c’est le mot d’cadence. »

« La fin des négociations m’a acquitté »

Aussi, Clément Martinez accident section de ces différents joueurs du SUA en fin de amodiation. S’il a réglé la obstacle en lendemain, en donnant son escorte verso arriver Biarritz la temps prochaine, son lumière sur ce cas de devise est reliant. « J’ai eu une ancienneté compliquée moyennant les discussions. Ce sont les moments d’une gradins que je n’raffolé pas immodérément. Il y a la filiation, le canne… Cela accident six ans que je suis ici, j’raffolé le SUA. Ça a été un emprunt, assumé, disputé. Mais je crois que ça m’a acquitté. Il ne me rebut pas amplement ici. Je vais gérer le culminant verso ce canne qui m’a promis mon primordial plaisir en pro. Je lui dois moyennant machin. J’ai imitation la mine 100 % promenade au rugby, pas au amodiation, à l’extra-sportif qui bruit au habituel. C’est davantage pendant lequel la mine. » Et ceci se voit sur le occasion.

Comments are closed.