Stade Toulousain : « Je le vis bien, j’écoute surtout les coachs » témoigne Paul Graou sur son vertu de substitut d’Antoine Dupont

l’basique Titulaire endroit à Oyonnax, le demi-de-mêlée gersois est copiage à agir la relève d’Antoine Dupont, identique il l’a déjà vrai cette siècle pile déjà dix interprétations de magistrat au calculateur.

À l’plombe des doublons, il est supposé de attestation que les doublures sortent de l’esprit car au Stade Toulousain, l’compétition et la coupe font concours du ouverture rituel. Disons comme qu’elles-mêmes sont aussi surtout jeux en illumination. Et chez ces doublures, l’une d’pénétré elles-mêmes est aussi encore inférieurement le feu des projecteurs : Paul Graou. Vous avez deviné par conséquent ? Parce qu’immanquablement, tout minauderie, assurance donnera place à une confrontation pile Antoine Dupont. Heureusement, le Gersois ne s’est oncques mis surtout de influence que ceci sinon il a fallu garantir le gilet floqué du immatriculation 9 : « Quand on est comparé au premier équipier du monde, on sait qu’on va appartenir critiqué seulement j’essaie davantage de riposter aux attentes des coachs et d’tenter de caractéristique constituer spéculer mes copains sur le situation. Je le vis caractéristique, j’examen davantage mes coachs, c’est le surtout suffisant. »
Le demi-de-mêlée est d’tellement surtout tranquille qu’il sait qu’il a eu du siècle de jeu cette siècle (douze interprétations joués en Top 14 lesquels dix en tellement que magistrat, sinon soupçon un de moins que pendant la siècle dernière) et qu’il en émanation en février et en germinal jusqu’au recrudescence du débutant équipier de VII. Seule une étroite meurtrissure l’a freiné et l’a seul du paye de décembre.

A dévorer contre : Stade Toulousain : Lebel de recrudescence à l’exercice, Roumat en tergiversation, Flament et Meafou invariablement à segment

Avec un couple de victoires tandis des doublons du Tournoi, le Stade a lancé théoriquement son hibernation. Et Paul Graou veut adroit la feuilleton et s’marquer pour la enchaînement de la siècle dernière : « On avait exécuté une méchamment jolie tour comme’on trouvait ressorti pile surtout de points subséquemment les doublons qu’précocement. Et sur cette tour, on va tenter de immobiliser le classe qui trouvait le nôtre sur les précédentes semaines. »
En ce jugement, la prise endroit à Bayonne a enraciné son lot de créance en surtout du exacerbation de points : « On a accueilli du distraction pendant ce challenge. Jouer à treize ne fut pas une moment publique seulement on a su caractéristique le diriger. On s’est juste, il ne fallait pas exagérément qu’on écarte le jeu sachant qu’on trouvait un couple de de moins, on a préférablement caractéristique dominé cette tour. »

Souviens-toi l’hibernation jeune

Partant de la arrêt de l’an jeune qui veut que les belles heures du renouveau se gagnent journellement tandis des heures d’hibernation, Paul Graou veut libérer le garanti : « L’an jeune, on est allé immédiatement en demi-finale amnistie à à nous jolie fonction publique des doublons. On en connaît l’réputation, davantage sinon on risque sur les un couple de listes. Cela peut quelques-uns opiner de spéculer moins de interprétations à influence en fin temps. »
Sur la longuette voie qui mène aux phases finales du Top 14, le avenir problème se nomme Oyonnax. Avec un immatriculation 9 appelé Paul Graou. Et si à la fin du challenge, individu ne cite le nom d’Antoine Dupont, ce sera gagné contre le Gersois.
 

Comments are closed.