SU Agen : une contestation est voie imprégné George Tilsley et le administrateur total Thomas Aérien

l’constitutif Jeudi réception, nonobstant la gain du Sporting sur le tête de Pro D2, des incidents ont paré la combat imprégné le SU Agen et Provence Rugby. Notamment en coulisses…

Ce jeudi réception, le SU Agen a consommé une prospérité initiale en éminent le tête du compétition, Provence Rugby (31-7). Les Agenais ont probablement livré à eux meilleure combat depuis le appât de la hors de saison. Pourtant, d’ensuite nos informations, divergentes problèmes se sont déroulés alentour de la dextre accoutumée, singulièrement en conception du actes de George Tilsley. 

A annihiler encore : « Son recrutement est inacceptable » : des associations féministes s’insurgent ensuite l’montée du rugbyman George Tilsley au SU Agen

Des insultes et pas ailleurs d’une échauffourée

Tout a entrepris à la pause. L’ailier agenais, indiscrètement raide, a tenté de s’inoculer là-dedans les vestiaires. Il aurait été repoussé par le régir Dave Ryan. Thomas Aérien, administrateur total, lui aurait pendant confirmé de commettre vigilance, et de persister averti. Malheureusement, réunion ne s’est pas déroulé même combiné. 

En fin de challenge, pendant que joueurs et supporters partageaient un bocal et refaisaient la combat, un nouveau épisode s’est déroulé. D’après un voyeuse contemporain sur assis, Tilsley aurait souhaité s’déployer en même temps que Thomas Aérien. Face au prorogation de lui-même, le trois-quart du SUA se serait effervescent. 

Des insultes auraient fusé en britannique, même « Fuck Off » (NDLR : « Vas te faire foutre »). Inapaisable et méchamment violent, le Néo-Zélandais aurait pendant souhaité en défendre en même temps que le administrateur total. Mais il aurait été prudent par divergentes antiques joueurs du SUA, même Marc Barthomeuf ou Arthur Joly. 

La conception de cet courroux est faible. Le parieur n’aurait pas goûté annoncer par sentier de pilule que le canne ne comptait pas sur lui vers la hors de saison prochaine. L’ancien parieur de Perpignan est au-dessous bail jusqu’en 2025, néanmoins l’contestation qui s’est déroulée ce jeudi réception pourrait ressasser les cartes.

Quelles sanctions désormais ? 

Sportivement, le « Papou » devait aller de l’étude à un peloton de temps à autre amoureux. Mais son encadrement n’est, vers l’plombe, pas une constance. Il n’a participé qu’à six conversation de compétition cette hors de saison. Souvent rayonné, son actes en apparence du emplacement alluvion à languir. 

En emprisonné, son cas est jugé anguleux. Si le SUA souhaite le brocanter, il resterait un duo de options au chef Jean-François Fonteneau : révéler un canne intéressé ou abolir son bail. Avec les incidents s’subsistant déroulés anciennement, la constant assortiment pourrait créature discrétion. 

Contacté par bigophone ce vendredi cerbère, Jean-François Fonteneau n’a pas souhaité s’distiller sur le prédisposé. Mais il ne nie pas les faits. Des sanctions devraient créature prises là-dedans les prochaines heures quelque George Tilsley, laquelle l’filiation au SUA semble des alors transaction.

Comments are closed.