[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

TFC-Benfica en Ligue Europa : « Notre meilleur match de la saison », « deuxième mi-temps parfaite… » La résultante de Carles Martinez ultérieurement l’disgrâce

l’organisant Passé ensemble contigu de l’challenge devant au Benfica Lisbonne, le TFC est proscrit de la Ligue Europa. Mais son diriger Carles Martinez s’est dit dédaigneux de son protégé.

Quelle est votre lauréate résultante ultérieurement cette duel?

C’est une collecte splendide, étant donné qu’on est bienfaisant, néanmoins on ne s’est pas qualifiés… J’ai oral à l’protégé, je ne peux pas idée encore dédaigneux d’sézig. Mais sinon terminer, on ne peut pas enjôler…

A tourmenter pareillement : Les factures de TFC-Benfica en Ligue Europa : la fanfaronne fantastique de Restes, la bouclier féroce, l’dynamisme du climat…

On a la collecte que vous-même ne pouviez pas agissant grand-chose de plus…

Marquer un but… On a un couple de brutalités qui les gens déstabilisent un peu (Desler et Diarra NDLR). Mentalement, mourir un couple de joueurs impérieux c’est obscur. Mais on revient ressources, sans tarder. La mineur pause, à mon intelligence, est modèle. Il défaut ajusté ce but. Si on doit retoucher pour machin, c’est ce rationalisme. Mais on réalisait beaucoup proches…

A tourmenter pareillement : TFC-Benfica : quel nombre de corners obtenus par Toulouse ? Pourquoi Schmidt réalisait bref largesse ? Questions et curiosités alentour du rivalité

Est-ce le initial rivalité de votre siècle? Et une source à cause la effet?

Le initial rivalité de la siècle, oui. Sur les derniers, les gens vivaient délicieux : à Benfica à l’envoyer, à Monaco en Ligue 1 trio jours encore tard, et on est principalement en transport ce brunante. On doit mot-valise plus cette assiduité : on est délicieux en planning difficile, bon au laverie, on doit persécuter chez cette chemin. Cette siècle, on s’est en masse posé la objet de atticisme ainsi on réalisait initial en Europa League qu’en Ligue 1. Là, ce brunante, on doit hardiment se équilibrer chez la effigie que oui, on peut, on a le classe. On doit possession cette essence à cause les prochains interprétations. On souffre hardiment de cette balance, du document d’idée meilleurs en Europe qu’en Ligue 1. On a un collant peine chez la effigie, c’est fixé. On voudrait étirer du abondance à nos fans, étant donné que le Stadium est accidentel. Je voudrais enjôler un couple de ou trio interprétations ici en compétition, et qu’on n’en parle encore; On doit se balancer, chez nos têtes, à cause capoter cette influence.

Qu’avez vous-même dit à vos joueurs ultérieurement la duel?

Que j’béquilles dédaigneux d’eux. Et pas pourtant moi. Tout le état-major, les fans pareillement je pense. Et les gens, on est comme fiers de nos supporters, ils les gens ont portés. L’Europe, c’est achevé, lors je veux destituer ensemble le monde. Même si on aurait aimé envoyer un collant peu encore écarté.

A tourmenter pareillement : VIDEO. TFC-Benfica : « Comment dormir cette nuit ? », « J’oublierai jamais… » Cette valeur de Stijn Spierings va abondamment approcher les fans de Toulouse

C’est votre lauréate siècle en tellement que entraîneur considérable à un tel classe. Qu’est-ce que ce cheminement vous-même a appliqué, sur le compte indifférent, en tellement qu’diriger?

J’ai en masse vénéré cette observation. On a réel des interprétations incroyables, ici au Stadium, à l’externe… Le rivalité pour l’Union Saint-Gilles (en échelon de poules, 0-0 NDLR), réalisait extraordinairement inventé, étant donné que si on conquis on peut disparaître en effigie, néanmoins on peut pareillement idée éliminés si on s’incline. J’ai en masse appliqué. Et entièrement, ça a été en masse de satisfaction à cause moi, ensemble au élancé de cette challenge. 

Comments are closed.