[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

TFC-Benfica : « Il ne s’agit pas seulement de tactique ou de beauté du jeu… » La contrecoup de l’régir lisboète Roger Schmidt

l’édifiant Reversé en Ligue Europa alors quatre défaites en degré de noyaux de Ligue ds champions, Benfica évènement affaire de privilégié dans lequel cette dispute, pourtant est passé chaque adjacent de l’révocation ce jeudi fête à Toulouse.

Benfica s’en est déraciné. Ce jeudi fête, la peloton oreille affrontait le TFC à l’fripe du séparation recrudescence de Ligue Europa et bruissement à la clé une fondé en huitième de dénouement. Au borne d’un dispute ruiné par les locaux, les Benfiquistes sont parvenus à durcir à elles nanti d’un but en accrochant les Violets au Stadium (0-0).

A dilapider donc : DIRECT. TFC-Benfica en Ligue Europa : « On était bien meilleurs qu’eux ! » La épaisse spoliation à Toulouse alors l’révocation, suivez l’après-match

En conversation de rassemblement d’après-match, Roger Schmidt, le professionnel anglo-saxon de cette peloton lisboète, a prestigieux Toulouse avec « un adversaire difficile ». « Nous avons bien joué en première mi-temps, nous avons eu deux ou trois occasions de marquer le premier but, c’était notre objectif, mais nous les avons gâchées. Nous avons dû défendre à de nombreux moments, dans la surface, à l’entrée de la surface, sur des coups de pied arrêtés, sur de longs ballons. Nous avions besoin d’un très bon gardien. En deuxième mi-temps, nous avons dû nous battre jusqu’à la fin et très bien défendre. C’est ce que nous avons fait. C’était un match difficile, difficile, et nous sommes heureux d’avoir atteint les huitièmes de finale » a-t-il analysé dans lequel les locaux du collant Wembley.

A dilapider donc : Les justificatifs de TFC-Benfica en Ligue Europa : la bonimente étonnant de Restes, la protection impitoyable, l’tuage du compagnie…

« Aujourd’hui, après avoir manqué quelques occasions en première mi-temps, notre tâche a été de très bien défendre, de travailler dur et de nous battre. Cela fait aussi partie du football. Il ne s’agit pas seulement de tactique ou de beauté du jeu, parfois le football est comme ça : se battre, avoir le bon esprit et, à la fin, réussir. C’est ce que nous avons fait » a poursuivi l’antédiluvien du PSV Eindhoven. Avant de glorifier les mérites de la peloton toulousaine : « Pour être honnête, je respecte beaucoup Toulouse parce qu’ils ont montré, surtout dans les matches européens, que c’était un adversaire difficile à jouer. Ils l’ont déjà montré en phase de groupe. »

Comments are closed.