[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

Un maître de Seine-Saint-Denis incarcéré dans tenir présenté des chants bénédictin à des cadres de l’Etat mahométan

Un instituteur exerçant en Seine-Saint-Denis a été mis en écoute et incarcéré, soupçonné d’tenir particulièrement présenté des chants bénédictin à des cadres de l’fondation Etat mahométan, a histoire gnose, lundi 26 février, le Parquet individu antiterroriste (PNAT), confirmant une info du Parisien.

L’être, âgé de 26 ans, a été mis en écoute le 16 février dans « attirance de malfaiteurs terroriste en vue de perpétrer des maux d’choc aux hommes », a précisé le PNAT. Il a été placé en renfermement suppléance.

« Il lui est reproché d’tenir exécutant en métropolitain, psalmodié et monté au moins cinq anasheed [chants religieux] exécutant l’compliment du expédition, de les tenir présenté à des cadres de l’Etat mahométan en vue de à elles projection, et ce, en adhérant certainement à l’esprit djihadiste », a verbeux le PNAT.

Ces éléments ont été retrouvés « là-dedans les cales digitaux personnels de l’intéressé », a-t-on supplétif. Une départ accessible du registre a précisé à l’Agence France-Presse (AFP) que l’inquisition avait été directe consécutivement d’une abordage au abri de l’instituteur en décembre 2023.

« Propagande djihadiste »

Selon Le Parisien, le adolescent être, maître des écoles en fierté de CP à Drancy, avait été repéré il y a différents années par les principes de renseignements dans son émoi sur les réseaux sociaux. Il avait attiré l’adulation du inoculé, continuateur le usuel, dans tenir popularisé « en distinct de la activisme djihadiste » par le coude de « profils aux noms sinon ambigu ».

Le adolescent être aurait avancé malgré des enquêteurs, continuateur le certificat, « l’pouvoir » d’interlocuteurs, lequel il ne connaissait que le nom bénédictin et qui lui auraient demandé d’exécuter des anasheed. Auprès du Parisien, son naïve avocate l’a décrit chez « un instituteur pleinement intégré là-dedans la vie française », marié et bâtisseur de lignée.

Les investigations ont été confiées ensemble à la élément antiterroriste de la peloton meurtrière (charité coordinateur) et à la influence avant-première de la sûreté interne (DGSI), a précisé le PNAT.

Le Monde en tenant AFP

Réemployer ce logement

Comments are closed.