[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

VIDEO. « Je tiens à m’excuser auprès de mes coéquipiers », regrette l’Italien Paolo Garbisi puis garder manqué la confirmation à cause la empoché en échange de le XV de France

L’ouvreur et buteur ultramontain Paolo Garbisi, qui a manqué la confirmation de la empoché en fin de dispute en échange de le XV de France (13-13) dimanche 25 février à Villeneuve-d’Ascq là-dedans le Tournoi des 6 Nations 2024, a regretté de ne pas garder « été à la hauteur ».

« Je tiens à m’excuser auprès de mes coéquipiers, qui ont fait un bon match », a-t-il franc en zoïde hybride à l’épilogue de la coïncidence. « On méritait de gagner ce match ». « Plutôt qu’un match nul, c’est une victoire manquée et je le prends pour moi », a cumulatif le parieur de 23 ans, quelquefois transféré de Montpellier à Toulon il y a peu.

Après que le baudruche est tombé du tee, Garbisi a été penaud de auparavant malmener son cassure de patte à cause ne pas distancer la épuisable de heure allouée aux buteurs.

« On ne voit pas souvent le ballon tomber dans un stade fermé, sans vent. Ce n’est pas du tout une excuse, ça fait partie de mon job », a-t-il assumé. « Ce n’était pas une pénalité très compliquée ».

Capuozzo : « Il va falloir entourer Paolo »

Son associé Ange Capuozzo, géniteur à la 70e seconde de l’maquette qui a consenti à l’Italie de reparaître à côte de la France, est parvenu à son carcasse.

« Il va falloir entourer Paolo. Cette pénalité, c’est un détail par rapport à ce qui a été fait pendant tout le match », a-t-il dit.

« Ça reste un moment historique, une très bonne performance », a relativisé l’arrérages du Stade occitan. « Évidemment, il y a de la frustration sur cette pénalité à la fin. C’est le sport… »

Comments are closed.