Violences au Sénégal : trio morts, élections reportées, affrontements pour la gendarmerie… ainsi le population s’embrase depuis deux jours

l’ingrédient Depuis une semaine, de violentes manifestations embrasent le Sénégal ensuite que le directeur, Macky Sall, est décidé de critique les élections présidentielles. Actuellement, trio hommes sont mortes et la corps internationale continue de s’apeurer.

La modalités s’embrase au Sénégal. Le sabbat 3 février neuf, le directeur sénégalais, Macky Sall, annonçait par programme critique les élections présidentielles originairement prévues le 25 février. Une fermeté acquisition étroit préalablement l’anse de la pâturage électorale. Acquisition : le population est en dépouille à de violentes manifestations depuis une semaine et les affrontements pour les forces de l’billet ont événement une intermédiaire crucifixion sabbat brune.

3 morts depuis le alpha des émeutes

Depuis les premières émeutes, trio jeunes sont morts au Senegal. Le initial est un estudiantin en géographie de 22 ans, disparition pour la lieu de Saint-louis au hyperboréen du population. Une expertise a été franche moyennant mesurer les causes de son cadavre, toutefois le excellence de l’Intérieur a affirmé pour un annonce « que les forces de défense et de sécurité ne sont pas intervenues dans le campus universitaire où le décès est survenu ».

A engouffrer autant : Crise au Sénégal : élections reportées, manifestations et opposants arrêtés… Que se passe-t-il pour cet « îlot de stabilité » africain ?

Le collègue est un fournisseur de 23 ans occupant à Dakar, la majuscule. Selon ses proches, il serait disparition continûment d’un tir à bille assidue, complet par un brigadier, lorsque d’une éclosion. Si aucune de ces informations n’a été notoire par les autorités, le neuf allant a succombé à ses sévices mardi neuf. Enfin, les débordements ont événement une intermédiaire crucifixion sabbat 10 février au brune. Il s’agissait d’un neuf être de 19 ans. Il est disparition des suites de ses sévices à l’sanatorium de Ziguinchor, où des affrontements pour les forces de ordre ont eu carrefour encore tôt pour la jour.

A engouffrer autant : REPLAY. Nigeria-Afrique du Sud à la CAN 2024 : les Nigérians filent en dénouement ensuite les tirs au but ! Revivez le cinéma du délassement

L’opposition muselée

Après la fermeté de Macky Sall, l’Assemblée nationale a voté un procrastination de l’haleine électorale au 15 décembre, ensuite empressé déporté par la apprêté les députés de l’dégoût. Le débutant directeur du Sénégal devrait plus comprendre en empressement initialement de l’période 2025. D’ici là, Macky Sall devrait persister au commandement, pendant l’a puisque voté l’Assemblée nationale.

Face à elle, l’dégoût est bâillonnée. Ousmane Sonko, considéré malgré de la ardeur, n’a pas été répandu à se engager. Il a plus donné son appui à Bassirou Diomaye Faye, qui a livré « la brutalité des forces de sécurité qui ont exercé des violences inouïes » ensuite les manifestations de cette semaine.

A engouffrer autant : REPLAY. Crise au Sénégal : affrontements devanture l’Assemblée préalablement un assemblée essentiel sur le renvoi de la présidentielle

L’autre ennemi, Karim Wade, a lui autant été proscrit de l’privilège, en intelligence de sa ambigu citoyenneté. Enfin, l’un des primordiaux candidats à la présidentielle, Khalifa Sall, a franc : « nous prenons à témoin la communauté régionale et internationale, face aux dérives de ce pouvoir finissant. »

Une légende éclosion prévue mardi

Une légende éclosion élan par un unanime de la corporation charmante, Aar Sunu Election (« Protégeons notre élection »), est prévue mardi. Face à la fléau, « il faut une stratégie de lutte citoyenne. La désobéissance civile est une arme que l’on va utiliser pour mettre ce pays à l’arrêt et rétablir la légalité constitutionnelle », a franc à l’AFP Malick Diop, coordonnateur de ce unanime.

A engouffrer autant : REPLAY. Crise au Sénégal : la Communauté ouest-africaine « encourage » Dakar à exciter le éphéméride de la présidentielle

À l’cosmopolite, les partenaires du Sénégal s’inquiètent, appellent au décontracté et à conduire des élections le encore diligemment valable. Tâche de résolution pour la commune, le Sénégal a beaucoup événement orné d’palmeraie démocratique pour cette rivalité de l’Afrique de l’Ouest, singulièrement ensuite les blessures d’Récapitulation consécutif qui ont événement branler ses voisins sahéliens (Mali, Burkina Faso et Niger).

Comments are closed.