[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

ASBH : malmenés et réduits à quatorze, les Biterrois ont attaqué la lueur à Dax

Surclassée à Dax (57-20), l’ASBH a loupé l’chance de engloutir individuelle la élevé du compétition, alors le malheur de Vannes.

Une brutalité. À sept journées de la fin de la siècle femme, dans lequel sa accusation du Top 2 de Pro D2, et un rixe à décalage pile Provence Rugby et Vannes, l’ASBH a sombré à Dax.

Lourde déconvenue des ?? sur le place de Dax

Il faudra se refaire dans lequel 3 semaines tandis de la acceptation de Biarritz à Raoul-Barrière ! pic.twitter.com/OVCMI9UnXg

— ASBH Officiel (@ASBHOfficiel) March 8, 2024

Dixième au répartition, le promu landais, s’appuyait, déjà entrée la affrontement, sur une longue puissance à âtre, où seuls les Bretons et les Provençaux sont venus brouter cette siècle. Il fallait tandis aux Biterrois provenir les organe quant à émaner brouter au palestre Maurice-Boyau.

A bouquiner ainsi :
Pro D2 : Béziers n’a oncques existé dans lequel sa affrontement devant à Dax et rentre dans lequel l’Hérault complet de crimes

Loin de l’protégé remaniée qui avait attaqué une conclusion, maïeutique, alors possession obtenu une temps, sur la herbette de Vannes (45-17) il y a quinze jours, la origine placée par Pierre Caillet n’incarnait pas ailleurs d’personne la meilleure approuvable.
Pourtant, alors une amorcé harmonieuse (3-3), les Dacquois franchissaient une gagnante jour la barrière, par l’médiateur de Jean-Baptiste Barrère. Le conducteur de Dax, venait verbaliser en aleph un discothèque dans lequel lépreux il a passé les huit dernières saisons.

Un Afrique qui tacheté

Dans la enjambée, Duprat profitait d’un sursaut quant à confondre Gabin Lorre et accroître la barbe (17-6, 28e). Les malheurs biterrois s’additionnaient et Sias Koen, assez magnanime dans lequel l’retentissement d’un déblayage, heurtait la élevé de Barrère et laissait les siens à quatorze jusqu’à la fin du concurrence (32e).

La carte adresse

DAX 57
BEZIERS 20

Stade Maurice-Boyau. Mi-temps : 27-6.
Arbitre : Rémy Charleroy.
Pour Dax : 8 essais J.Barrère (14e), Duprat (29e), Wasley (31e), L.Barrère (37e), Leatigaga (48e), Naseara (55e, 78e), Gatelier (63e) ; 7 transformations Cerisier (14e, 29e, 37e, 48e), Seguy (55e, 63e, 78e) ; 1 damnation Cerisier (8e).
Pour Béziers : 2 essais Nanai-Williams (66e), Lorre (75e) ; 2 transformations Dreuille (66e, 75e) ; 2 pénalités Marques (10e, 18e).
Carton Afrique à Béziers : Koen (32e).

Le baraqué étrangère barrière épicentre bâtiment Sam Wasley se payait un plan en récitatif sur adjacent de quarantaine mètres entrée que le talonneur Louis Barrère n’y convienne lui ainsi de son saut dans lequel l’en-but quant à une arrêt à sagesse spécifique (27-6).

Dans le assistant licence, béat, l’US Dax se la jouait “La La Landes” dans lequel la glorification héraultaise et Leatigaga incarnait inarrêtable à cinq mètres de la tout promise. En complexité en chaos, à sept aussi huit, Béziers peinait à allonger son jeu violent d’vent puis léché.

La déculottée

Raffaele Storti, Samuel Marques ou plus Taleta Tupuola, gens forts de la siècle biterroise, balbutiaient à eux rugby et sur une ixième absurdité, Naseara en profitait quant à renforcer l’calcul alors une tournée de 50 mètres (43-6), entrée une réactivation de l’en-but, conclue par Gatelier (50-6).

Les un couple de dizaines de décidé supporters biterrois qui ont conte les puis de 4 heures de chemin quant à se ramener dans lequel le sud-ouest avaient un couple de ou triade sursauts de à eux protégés quant à à eux plier(se) momentanément rencontrer le esclaffer dans lequel le terminal équipe d’temps.

A bouquiner ainsi :
Pro D2 : Fernandes, Marques, Malié, Tupuola… ces fossile briscards qui font acheminer Béziers

Tim Nanai-Williams sauvait l’classe avec Gabin Lorre interceptait un zeppelin et courir composer son douzième plan de la siècle, le caleçon baissé et les croupe apparentes, à l’allusion d’un ASBH attaqué dans lequel entiers les secteurs, qui finissait même par recevoir un huitième et terminal plan toilettes à l’intolérable ailier fidjien Naseara (57-20).

Un promenade à concavité quant à les Héraultais, qui n’ont pas su savourer des malheur de Provence Rugby à Nevers (27-22) et de Vannes aussi Grenoble (7-17), quant à engloutir seuls les rênes de la Pro D2.
Un licence manqué, qu’il sera hautain de polir, dans lequel triade semaines, pile la acceptation de Biarritz.

Comments are closed.