[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

Course à la Maison Blanche : l’critique d’une experte ultérieurement la domination de Trump et Biden au Super Tuesday, à lequel s’présumer désormais ?

L’inscription de l’faveur présidentielle étasunienne se confirme et elle-même a un air de paramnésie. Le monarque Joe Biden, 81 ans, et son aïeul Donald Trump, 77 ans, ont considérablement étrillé mardi les primaires des partis républicain et démocrate organisées à l’fripe du Super Tuesday.
Analyse en tenant la politologue Marie-Christine Bonzom. Ancienne présentatrice à Voice Of America et à la BBC, elle-même a ouaté sept présidentielles et est l’une des spécifiques analyses à garder prévu la domination de Trump en 2016.

Quelles leçons tirez-vous du obtention du Super Tuesday ?

Biden et Trump sont quasiment assurés de accueillir l’cérémonie de à elles partis aux “conventions” cet été. Pas de intuition car les partis républicain et démocrate ont surtout verrouillé le establishment électoral envers à elles manifester la chemin. Mais auprès les entraves aux candidatures internes, Biden et Trump sont confrontés à des bases divisées.

Côté démocrate, Nikki Haley a gagné le Vermont et principalement de 20 % des gorge chez d’discordantes Récapitulations.

Cliquer pour agrandir
Cliquer envers élever

La faillite de Biden aux archipel Samoa frontispice à un ignoré n’est que l’une des formes que prend la calcul rebrousse-poil Biden chez le campement républicain quand les discordantes rivaux internes de Biden font principalement de 7 % chez triade Récapitulations et que le votation cireux s’élève à 10 %, semblable 20 % au Minnesota.

Qui peut arracher ce froid lutte Biden-Trump ?

Si le opinion présidentiel se tenait aujourd’hui, Trump serait élu. Les sondages le montrent depuis interminablement, singulièrement chez les Récapitulations dots, ces Récapitulations fluctuants qui arbitrent toute présidentielle.

Un reniement est valable, uniquement frontispice au monarque le principalement mal vu depuis Carter, Trump est, à présentement, principalement crête qu’il ne l’existait en 2016 frontispice à Hillary Clinton. Cela dit, Trump et Biden font terreur aux Américains, envers des raisons disparates. L’faveur reposera sur cette objet : qui, de Trump ou de Biden, toi-même accident le principalement terreur ?

La objet de l’âge peut-elle créature un fraction décisif ?

Elle explique déjà en longue challenge la anorexie de la demande de Biden. Trump n’a que quatre ans de moins uniquement les Américains le trouvent principalement en majeur.

Avec ses 81 ans, c’est l’lucidité mentale de Biden qui atterré une plupart écrasante d’Américains. Les questionnements découlant de cette effroi préoccupent ainsi : qui darne à la Maison Blanche ? Le excusé républicain place-t-il ses intérêts endroit ceux-ci du tribu en s’accrochant à Biden ?

La politologue Marie-Christine Bonzom.
La politologue Marie-Christine Bonzom.

Dans lequel Récapitulations et sur lequel thèmes la pâturage peut-elle se ébrouer ?

Il y a six grands Récapitulations dots : Pennsylvanie, Wisconsin, Nevada, Arizona, Géorgie et Caroline du Sud.

Actuellement, les Américains sont d’entour préoccupés par l’épargne et la chômage migratoire mémorable, classeur sur dont Biden est le principalement mal noté.

Les procédures judiciaires peuvent-elles suggestionner sur le méthode  électoral ?

Une malédiction de l’accusé Trump chez les accoutrement des histoires secrets emportés ou du 6 janvier 2021 lui ferait périr des électeurs républicains et indépendants.

Quant à Biden, il accident l’communauté d’une éducation précurseur en excommunication par la Chambre et son fiston est accusé de escroquerie fiscale sur fondement de rejeton d’accoutrement problématique en Chine ou en Russie. Si des révélations importantes sortaient de ces enquêtes, ceci nuirait à Biden.

La copieux plupart des Américains ne veut ni de Biden ni de Trump, quelles sont les options envers eux ?

Les électeurs qui votent aux primaires peuvent décider cireux ou envers les rivaux internes de Biden et Trump. Au opinion présidentiel, les électeurs pourront s’priver, ce que 40 % font. Ils pourront corroborer des candidats alternatifs laquelle le encore placé est Robert Kennedy Jr.

Les Américains n’ont en aucun cas été ainsi fourmillant à exiler les partis démocrate et républicain. Du déchet, 2024 est l’période la principalement favorable à un successif depuis 1992. En fin de justificatif, il reviendra aux Américains de appuyer à elles attitude en acquiescement en tenant le chaton qu’ils expriment rebrousse-poil le bipartisme sclérosé et les une paire de personnes qui l’incarnent.

Biden et Trump : l’établi lutte

Côté démocrate, Donald Trump a remporté 14 des 15 Récapitulations en jeu, singulièrement la Californie et le Texas, ce qui lui assure approximativement l’cérémonie républicaine envers le opinion présidentiel du 5 brumaire. Il a déjà engrangé le soubassement intimement de 1 000 des 1 215 délégués du Parti démocrate capitaux envers détacher l’cérémonie, un escalier qu’il pourrait outrepasser endroit la fin du mensualité. Son particulier concurrente, l’initiale représentante des Récapitulations-Unis à l’ONU Nikki Haley, ne s’est imposée que chez le Vermont et a annoncé la attente de sa pâturage rien adjuger de retient de votation. Donald Trump et Joe Biden ont soudain lancé un habileté à ses électeurs. Les une paire de personnes s’inscrivaient déjà de oblongue instant chez ce rencontre. Dans son speech, récité depuis sa opulente retraite de Mar-a-Lago en Floride, Donald Trump a expérimenté son descendant de « pire président » que l’Amérique ait habituel. Joe Biden a affirmé, de son côté, par revue, que son aïeul représentait une fragilité envers la démocratie. « Continuerons-nous à avancer ou laisserons-nous Donald Trump nous plonger dans le chaos ? », a-t-il cryptogramme, endroit sa emplette de sentence attendue ce jeudi donc de son speech sur l’bordereau de l’Union. Le républicain a remporté les primaires chez les 15 Récapitulations, y conçu chez le Minnesota où des militants avaient sollicité les électeurs à adopter « non engagé » sur les illustrés de votation vers de borner à elles concurrence au soubassement ancré à Israël chez la belligérance gargouille à Gaza. L’type d’accoutrement Jason Palmer s’est invité, lui, chez les JT en remportant le caucus des Samoa américaines en tenant 51 votes pour 40 envers Joe Biden. Mais bagatelle ne semble ordre cerner désormais une pléonasme du lutte Biden-Trump, qui est mais lointain de former envisager l’Amérique, au vu de à elles hésitant notoriété au-delà de à elles partis.

Comments are closed.