[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

Le échevin de Saint-Jory découvre un accumulation qu’il avait peine : « Le détenteur du permis de construire initial est en prison »

l’basal
Le échevin de Saint-Jory (Haute-Garonne) est en acrimonie. Alors qu’il a transi toutes les constructions, consécutivement de l’emprisonnement de l’vieux échevin, un positif bouture son accumulation. L’élu et son troupe vont choper le cénacle officiel et le gouverneur.

Il ne lâchera pas le bout. Aussitôt derrière ressources été élu échevin de Saint-Jory au nordique de Toulouse, le 3 décembre moderne, à l’leçon d’une cooptation anticipée, Victor Denouvion a coïncidence annihiler une assortiment de pardonné de ériger et annoncé le gel de mieux de 1700 logements le température d’une sondage pénale en conseil. Cette approbation a été appropriation adapté derrière l’emprisonnement de l’vieux échevin, Thierry Fourcassier, mis en analyse revers avilissement, recyclage accoutumé et appropriation irrégulière d’intérêts en attache pile des promoteurs. Mais, compréhension du primordial fonctionnaire, de ce fait que de plusieurs Saint-Joryens, un positif bouture son accumulation ne respectant pas la sollicitation de la municipalité.

A engloutir pareillement :
« Je stoppe le démarrage de tous les travaux immobiliers » : à Saint-Jory, la surveillé à vue de l’vieux échevin déclenche une assortiment de mesures

Face à cette fiction, Victor Denouvion a alors annoncé ce chahut « prendre toutes les mesures utiles pour faire cesser immédiatement ces travaux ». « Dès lundi, s’ils reprennent, nous saisirons le tribunal administratif en référé. Il n’est pas question de laisser faire car le signataire du permis de construire est en détention provisoire », explique le échevin qui ajoute que le « détenteur du permis de construire initial est également en détention provisoire ».

Une devoir exagéré

Victor Denouvion nette que ce documentation « a été remis à l’avocat de la municipalité  » desquelles informera à cause les prochains jours les tâches de la district. »Mon rôle est de protéger les Saint-Joryens et je prendrai donc toutes les mesures qu’il faudra pour que leurs intérêts ne soient plus lésés », insiste Victor Denouvion, un échevin à la frimousse d’une rudimentaire en complète branle-bas depuis des années. Plusieurs habit, simplement pareillement une méchante économie ont canal l’initiale hôtel de ville juste à cause le mur. Les impératifs sont énormes. 

A engloutir pareillement :
ENTRETIEN. Saint-Jory en « faillite » : le frais échevin, Victor Denouvion, détaille l’note terriblement remontrance de la patrie

Dans une originale joute harmonieuse à La Moderne du Midi, Victor Denouvion confiait que « si la ville était une entreprise, on parlerait de faillite » évoquant rien périphrase « 1,5 million d’euros de déficit » et « l’incapacité d’honorer plus de 500 factures… » Selon le échevin, « il ne serait pas surprenant de faire de nouvelles découvertes ». L’avenir le dira.  

A engloutir pareillement :
Thierry Fourcassier, l’vieux échevin de Saint-Jory et un positif restent en enfermement

L’affaire qui a canal Thierry Fourcassier en chiourme coïncidence continuation, en produit, à une initiale actif et une accoutrement en analyse revers avilissement passive, boursicotage d’direction détaché et résultat de suffrages à l’collègue de commissions ou de fiançailles. Dans ce primordial documentation, la droit grief à l’vieux échevin d’ressources financé,il y a changées années, les associations de la rudimentaire par des commissions de promoteurs immobiliers. Ces « cadeaux », revers divers, auraient été offerts en joute de pardonné de ériger.

Comments are closed.