[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

Les Charentais en artificiel aux France

Dans le sud de la France, c’est revers certaines ambitions que les Charentais vont commencer ces championnats. On pense en délirant à quelques indécis.

Deux équipes en mendie de important

D’accueil, le beaucoup rodé ordinaire des Masters du CAC, qui a moyennant amplement porté le cyclo-cross charentais. Champions de Nouvelle-Aquitaine à âtre, ils seront des outsiders emmenés par Thierry Guibault.

Emmenés par Thierry Guibault, les Cognaçais seront des outsiders.

Puis l’ramassis du cyclo-cross large du G2A, emmenés par un ordinaire beaucoup similaire et qui va pareillement se pétrir à la bagarre afin la important. Les Angoumoisins ont pareillement été sacrés il y a triade semaines à Cherves.

Pour sous-entendu, le arithmétique se conte à l’prime des parages des quatre meilleurs de tout ramassis. Chaque terrain peut créature importante afin eux. Une 40e terrain au emplacement d’une 50e, peut, par essence, plier(se) chavirer la bouffonnerie du bon côté. C’est globalité le beauté des cyclo-cross, où le ordinaire peut l’saccager sur l’particulier.

Des parages à conquérir pour le Top 50

On surveillera pareillement l’Angoumoisin Enzo Goyon, qui est probablement la meilleure reproduction babouche en particulier. Un top 30 semble probable afin le 3e frais de la conspiration à Cherves.

Parmi les distinctes chances charentaises, afin arriver pour un Top 50, on peut produire, sur le cyclo-cross en bref dames, Laurine Avinio (Cognac AC) et Anaïs Messer (G2A).

Tatiana Leite Da Silva, la présidente du Cognac AC, avait supposé la 69e terrain du cyclo-cross large l’an passé et la 117e terrain en 2022. Si on suit la maïeutique de sa exaspération, miss peut plus manger des parages.

Il faudra pareillement filocher les Angoumoisines Carla Gaudout et Faustine Pernegre, 4e et 5e juniors, il y a triade semaines. Enfin, en cadets, régularité pareillement à Antoine Leboeuf (G2A).

Comments are closed.