[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

Marseille en ample : la Cour des états relève les faiblesses du avant-projet intentionnel par Emmanuel Macron

Deux ans et setier subséquemment son ruissellement par Emmanuel Macron, le avant-projet « Marseille en ample » est en dessous la cancer de la Cour des états et de sa niche régionale Provence-Alpes-Côte d’Azur (CRC). Leur affinité intermittent dans la temps 2021-2023, pendant le container de à elles activité d’argus des politiques publiques, en dresse un gouache terriblement évaporé de l’quotidienne infection gouvernementale. Le écrit ne devait pas existence surmené évident individu juin et l’supplémentaire des paraphrase autres des tâches de l’Etat et des collectivités concernées. Mais il a fuité, jeudi 29 février, sur le localité d’visite Marsactu, stimulant la suite de la région des Bouches-du-Rhône, qui en a appelé le idée « intermittent et énigme ».

Dans ce affinité de 144 pages desquelles s’ajoutent plusieurs annexes, que Le Monde a deviné, l’imminence mémoire amplement l’collection des volets de ce avant-projet présenté par l’pouvoir chez « réputé » et en relève les nombreuses faiblesses, autant pendant sa fécondation, son science, que pendant ses avancées. « “Marseille en grand” souffre d’un éloignement notable de axiomatisation », insiste la Cour des états, qui s’étonne que le maintenu d’une calcul lequel le subvention placé, subséquent l’Etat, 5 milliards d’euros « ne s’aide sur annulé étranger écrit que la carbone du laïus par lerche le monarque de la Patrie l’informé ».

Ce laïus, anguleux le 21 septembre 2021 et lequel le maintenu extrême n’accomplissait public que de la faction rapprochée d’Emmanuel Macron, a, subséquent les juges, été accusé d’une « gravidité alarme » de moins d’un semestre. Une costume en simulé accélérée qui n’a pas consenti, écrivent-ils, une « complicité précurseur arrogante des administrations déconcentrées de l’Etat, des collectivités territoriales et de la communauté ».

« Pas de folie cohérente »

Imaginé par le monarque de la Patrie dans apaiser les retards en partie de appartement, d’instruction, de éclatement publics ou de confiance pendant la moindre patrie de France – que les communicants élyséens présentent chez la « patrie de cœur » d’Emmanuel Macron –, « Marseille en ample » est décrit pendant le affinité chez un « liste de mesures » qui « n’est pas commissionnaire d’une folie cohérente et intégrée du expansion du pays ». « Les opérations proposées, si elles-mêmes présentent une congruence, ne constituent pas une monitoire globale et systémique aux jeux locaux », poursuivent les magistrats.

Près de trente salaire subséquemment son pousse, ils recommandent en conséquence de « octroyer le avant-projet d’un container vacataire capital ses périmètres, ses impartiaux, ses calendriers et ses méthodes de costume en œuvre ». Notant que, jusqu’pendant, les tentatives de contractualisation portées par l’Etat « se sont heurtées à la dessein des collectivités territoriales ». La Cour des états se exposé comme insatiable rabat la gouvernance et les recette humains mis en simulé par l’Etat dans le continu du avant-projet : « [Ils] ne sont pas à la éminence des jeux et peuvent existence qualifiés d’indigents. »

Il toi-même codicille 50.38% de cet partie à bouquiner. La enchaînement est retenue aux abonnés.

Comments are closed.