[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

Top 14 : « Déception humaine », « mentalité de merde », « grotesque »… Christophe Urios hormis paravent en conséquence la krach de Clermont à La Rochelle

l’édifiant
La peine infligée par le louche virtuose d’Europe rochelais à l’ASM dimanche 3 germinal n’a nenni été du capacité du diriger clermontois.

Une semaine en conséquence la four côté à Toulouse à Marcel-Michelin (33-37), Clermont a fondamentalement explosé à La Rochelle (3-42). Une passage à acception personnelle qui n’a pas été du capacité Christophe Urios, le diriger auvergnat.

« Il y a d’abord de l’incompréhension, de la déception humaine, de la colère. Je m’attendais à tout sauf à cela, introduisait l’ancien talonneur. On ne donne pas une belle image du club et de notre équipe. Ce qui fait notre force depuis deux mois, c’est notre collectif qui nous avait remis dans la course au top 6, mais depuis la reprise on a oublié cela. »

« Certains ne sont pas au niveau »

Habitué à trafiquer schéma sur tertre côté aux médias, l’vénérable diriger d’Oyonnax, Castres et Bordeaux-Bègles en a sursis une catégorie en détracteur ses joueurs : « Ce soir, on a eu une mentalité de merde. On a eu le sentiment de ne pas jouer dans la même division, tellement c’était grotesque. Certains ne sont pas au niveau. Je leur ai dit dans le vestiaire. Pour moi, le rugby c’est d’abord une mentalité et un état d’esprit et lorsque tu ne l’as pas, tu ne peux pas exister. On s’est liquéfié au fur et à mesure du match. J’ai rarement vu mon équipe comme ça. »

Et de se ébaucher sur la prolongation, envers un rebondissement certifié au mieux rapidement : « Ce qui est important, maintenant, c’est de se remettre en ordre de match pour gagner à Oyonnax (samedi 9 mars, NDLR). Il faut passer à autre chose, il n’y aura même pas de vidéo je pense. »

coc-rap/jld

Comments are closed.