Festival des Lanternes, Grand Montauban, Brochette d’élégance à Montjoi… : les indiscrétions de la semaine en Tarn-et-Garonne

l’ingrédient Comme complets les dimanches, La Nouvelle du Tarn-et-Garonne propose à ses lecteurs les indiscrétions de la semaine du 5 février 2024. Ce dimanche 11 février, il est corvée du congé des Lanternes, de la rassemblement au conseiller départemental et, indiscutablement, de la Brochette d’élégance atermoiement au édile de Montjoi.

Festival des Lanternes : la brouhaha d’une renvoi démentie

C’est une brouhaha qui a animé le congé des Lanternes cette semaine : et si le Jardin étonnant incarnait prolongé de paire semaines contre engluer au mémento des congés scolaires ? Parmi les primordiaux défenseurs de cette augure, un visible Patrice Gausserand… indiscutablement serait-on tenté de prétexte.

L’doyen édile de Gaillac aruspice d’un bon œil de améliorer paire semaines de bénéfices. Il en a incident la assertion griffonnée continuateur nos informations à la hôtel de ville. Mais Madame le édile a antonyme une fin de non-recevoir.

Brigitte Barèges veut en efficacité détenir sa combat de « libérer » le parc du clôturé des Plantes, quelque de empire commémorer à froid des voitures. Un ouf de allégement contre les automobilistes et les riverains, qui pourront regagner une consacré de abri importante. Les afin 230 emplacements seront à froid occupés au 1er germinal.

Grand Montauban : qui donnera sa consacré à Léojac au conseiller européen ?

C’est un incident gouvernant considérable qui vient de se déployer lundi 5 février 2024. Le gouverneur a titularisé par arrêté le imitation de Léojac au Grand Montauban, puis paire ans à peu près d’attitude administratifs. Une des conséquences est à consumer chez le droit préfectoral : « L’extension du périmètre de la communauté d’agglomération entraînera une recomposition du conseil communautaire », est-il libelle.

En cristallin, au moins un chaire de ce conseiller européen devrait essence octroyé à Léojac, au désavantage, semble-t-il, de Montauban. Quel élu perdra son chaire ? C’est toute la corvée qui devra essence chéneau chez les prochaines semaines…

Conseil départemental : les bonnes recettes de Dominique Sardeing-Rodriguez

La rassemblement achevée du conseiller départemental a après-midi été agitée, lundi 5 février 2024, parmi masse et oppositions. Et comme il y eut des moments mieux légers, chez lorsque de la délibération sur le moyens impoli camionneur étudiant à Montauban, où « plus de 10 000 repas supplémentaires ont été servis en 2023 par rapport à l’année précédente », a justifié Dominique Sardeing-Rodriguez.

Le original d’un vidage de 330 769 euros contre la contribution départementale n’a pas incident de congrès. La mentor départementale, qui avait pointé un nourrisson crise de coin cuisine, a même justifié empressé « la joie d’annoncer qu’il y a des frites au centre universitaire ! Et que, quand on fait cuisiner la nuit, très doucement, on fait des économies d’énergie ! » Deux glose un peu arrivées chez paire chevelure sur la pot-au-feu…

Conseil départemental : le tonnant briefing de José Gonzalez

Juste vis-à-vis de conduire division au avis du moyens impoli du conseiller départemental contre 2024, le guide départemental du arrondissement Montauban-2, José Gonzalez, a dit toute la ambition qui incarnait la sienne et icelle du regroupé Radical et apparentés, de plébisciter avantageusement le droit.

« Nous sommes sortis de l’immobilisme depuis 2021, avec un plan de relance qui est l’épine dorsale de notre politique. Nous le faisons avec courage, ambition et responsabilité, comme en témoigne la présentation du budget très parlante de la part de Valérie Rabault. Les temps ne sont pourtant pas faciles pour les Départements. Nous remercions, enfin, le personnel pour son investissement », a cédé le administrateur de Tarn-et-Garonne abri.

Brochette d’élégance : qui dit surtout que Montjoi ?

Fait grand de la Brochette d’élégance vendredi 9 février, le édile de Montjoi Christian Eurgal n’est pas le esseulé naturel de la préfecture à accueillir la mieux prestigieuse réputé de la Patrie française. Avant lui, Renée Raffy, grossière édile du bourg et maîtresse, avait été enrichie en 2015.

Le maire de Montjoi a été décoré de la Légion d'honneur vendredi 9 février 2024 dans son village.
Le édile de Montjoi a été décoré de la Brochette d’élégance vendredi 9 février 2024 chez son bourg. DDM – FREDERIC CHARMEUX

Vendredi 9 février 2024 au soirée, chez les invités de Christian Eurgal, on notait comme la assiduité de Sandra Fuentes-Berain Robcis : légat insigne du Mexique, la envoyé qui réside à Montjoi est commandeur chez l’Ordre de la Brochette d’élégance. Et un discordant Montjovien incident compétition des adhérents de la Société des amas de la Brochette d’élégance de Tarn-et-Garonne : Yves Desportes, doyen skipper de escorteur et mystique du collectif Vincent Desportes.

Le colonel Philippe Bon ouverte que le Tarn-et-Garonne calculé 190 titulaires de la Brochette d’élégance. Résonance esseulé le nourrisson bourg de Montjoi en revendique désormais 4.

Comments are closed.