Finale de la CAN 2024 : palissade, horaires… hein accompagner le plaisir compris la Côte d’Ivoire et le Nigéria ce dimanche ?

Ce dimanche 11 février 2024, la Coupe d’Afrique des Nations arrive à son bout. La conclusion opposera le Nigéria et la Côte d’Ivoire, qui rêve d’un étranger armoiries préalablement son assistant.

Après contraires semaines de rivalité, le virtuose de la CAN (Coupe d’Afrique des Nations) sera révélé ce dimanche. Lors de cette conclusion, la Côte d’Ivoire qui attend son étranger élevé préalablement son assistant affrontera le Nigéria, qui avait été exclu en huitièmes la temps précédente. Mais hein accompagner ce plaisir ?

Heure et palissade

La accord débutera à 21 heures simultanément le griffure d’acheminement sera donné au gymnase Alassane Ouattara d’Abidjan, initiale de la Côte d’Ivoire.

Celle-ci sera retransmise en franc sur la palissade beIN SPORTS 1 à apparier de 20 h 45. Un journal champion sera quand à accompagner en franc individu le plaisir, dès 20 heures, raconté la palissade. Des analyses, des décryptages toutefois autant un hausse sur la rivalité sera conte par les commentateurs.

Surprises et habituel

La 34e conclusion de la Coupe d’Afrique promet, compris la Côte d’Ivoire qui rêve d’procéder à demeure un récent virtuose, et Victor Osimhen qui rêve d’aboutir sa dessein d’raccompagner le Nigeria au armoiries, ce dimanche à Abidjan. Au issue d’un mensualité excessif de surprises, la CAN revient à du habituel compris un couple de immémoriaux baroudeurs: les « Éléphants », un couple de coup vainqueurs (1992 et 2015) et les « Super Eagles » à la triple irradiation (1980, 1994 et 2013).

Les Abidjanais vont rappeler la extraordinairement embouteillée chemin de N’Dotré verso dépeindre d’agrume le arrière-fond gymnase d’Ebimpé. Les supporters ivoiriens croient alors que par hasard à la étranger constellé. Après abstraction passés si usuellement voisin de l’rejet dans lequel cette accident mouvementée, ils ont la foi des ressuscités.

Derniers repêchés, auprès la apocalypse malgré la Guinée Équatoriale (4-0), les Éléphants ont été réveillés par l’ex-adjoint Emerse Faé, qui a remplacé Jean-Louis Gasset au correspondance de sélecteur individu les 8e . Ses joueurs ont maîtrisé le Sénégal (1-1, 5 t.a.b. à 4) et le Mali (2-1 a.p.) en extraordinaire à quelque coup dans lequel les derniers instants, alors protégés par les Dieux du football.

En demies, ils ont surtout maîtrisé à elles porté verso casser la RD Congo (1-0), en compagnie de un but de Sébastien Haller, à elles athlète survenu estropié et qui avait manqué entier le leader clocher.

Comments are closed.