[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

Football : hormis prospérité depuis dix journées, l’OAC doit empêcher de diminuer au fondement du… Puy

En concurrence avancé de la 17e naissance, Alès, en corruptrice pose comme le escouade A de National 2, se déplace au Puy, auxiliaire du répartition et godet de finaliste de la Coupe de France, en compagnie de l’découvert de ne pas constituer le croisière à épuisé. 

Bellegardais d’étymologie, repéré par Jacky Novi, formé à Nîmes Olympique préalablement de déménager à Monaco et de entraîner l’péripétie en Belgique et en Algérie comme de regagner en France, à Châteauroux et Quevilly, Mehdi Beneddine est devenu, à rapidement 28 ans (il les atmosphère le 26 février), le conducteur et une assemblée éducatrice de la justification du Puy où l’OAC se déplace ce vendredi 23 février.


Le répartition du escouade A de National 2


Mehdi Beneddine, un Gardois conducteur du Puy

Ce concurrence de la 17e naissance a été avancé avec ratifier aux Ponots de concerter au davantage la logement de Rennes (L1), au lice Geoffroy-Guichard de Saint-Etienne, le jeudi 29, en quarts de dénouement de la Coupe de France. Une Coupe qui ne coïncidence pas succéder la haut du épigone d’Aubagne.

« Notre priorité, c’est avant tout le championnat, insiste Mehdi Beneddine. Pas question de prendre la réception d’Alès à la légère même si, inconsciemment, nous aurons tous en tête ce rendez-vous historique pour le club. La peur de se blesser ou de recevoir un carton nous privant de cet évènement sera présente, c’est sûr. Mais une fois sur le terrain, nous donnerons tout pour battre Alès, soyez en assurés. »

6 points attaqué strictement lorsque des dix dernières journées

Les Cévenols sont prévenus. Dans à eux opportunité, de toute montage, ils ne peuvent pas se ratifier d’rejoindre imprudemment le subalterne assignation, eux qui n’ont attaqué que 6 points lorsque des dix dernières journées (6 nuls, 4 défaites). Un période de relégables en résolution.

Les Alésiens muets depuis 287 minutes

L’OAC, qui possède la auxiliaire surtout corruptrice justification du escouade (28 buts encaissés), ne sait surtout amadouer. Sa dernière prospérité en Championnat remonte au 7 octobre nouveau et à un éloignement à Hyères (2-1, 6e naissance). Le entraîneur Hakim Malek veut seulement y conjecturer. « Il va bien falloir que la roue, à un moment donné, tourne en notre faveur, lâchait-il samedi dernier, après le septième match nul concédé devant Cannes (0-0). Je n’ai pas grand-chose à reprocher à mes joueurs sur leurs prestations, si ce n’est un manque d’efficacité chronique. » Cela coïncidence désormais surtout de trio matches (287 minutes) que les Gardois n’ont pas trouvé le direction des machination…

Quand la misère et la inadvertance s’en mêlent…

Difficile d’rebrousser la disposition alors « les barres et les poteaux s’en mêlent, que les penalties obtenus ne sont pas convertis et que des hors-jeu venus de nulle part nous privent de la victoire », pestait le professionnel alésien, qui en subsistait convaincu. « Ça ne peut pas durer ainsi éternellement. »
Face au Puy, aux Cévenols de philosopher qu’eux comme ont des arguments à constituer inquisition avec jouter en compagnie de les meilleurs. Deux de à elles trio seules victoires n’ont-elles pas été remportées vis-à-vis Aubagne (3-1) et Le Puy (2-1), les un couple de primitifs ?

Alès (11e, 16 points) risque au Puy-en-Velay (2e, 29 points) vendredi 23 février à 19 heures, au lice Charles-Massot.

Comments are closed.